Exhibitions /

Alphonse Bertillon vu par Musacchio, Assiette au beurre (1909)

Bertillonnades, par Musacchio, L'Assiette au Beurre, n° 431, 3 juillet 1909.

Sur Alphonse Bertillon, voir aussi l'exposition "Bertillon et l'identification des personnes. 1880-1914)"

Source : Collection particulière

L'Assiette au Beurre. Bertillonnades, par Musacchio, n° 431, 3 juillet 1909

Source : Collection particulière

ChEZ LE JUGE d'INSTRUCTION.

Bertillon. - Les caractères morphologiques du prévenu et les renseignements signalétiques concomitants, spécialement en ce qui concerne le tragus et l'anti-tragus de l'oreille droite qui sont tous deux poilus, la pointe auriculaire en fossette, la forme en bonnet à poils de l'occiput, me permettent de vous affirmer son identité avec l'assassin.

L'EXPERTISE DU LENDEMAIN.

"Sur le meule-secrétaire qui fut fracturé, j'ai retrouvé les empreintes de trois pouces différents, ce qui me permet d'affirmer, en conséquence, que deux voleurs, et non un seul, le forcèrent." (Déposition de M. Bertillon au procès Renard.)

LE CRIME.

L'EXPERTISE.

Bertillon. - Cette empreinte ne concorde pas trop avec celles de la main gauche...

Quelles sont les précautions que l'assassin a bien pu prendre ?...

Source : collection particulière

LE SYSTÈME ÉGALITAIRE.

- Mon frère veut qu'on fasse beaucoup d'enfants... D'accord !... Mais alors qu'on les mensure ! ...

Source : collection particulière

LA FICHE A IDENTIFIER (dernier modèle).

- Et maintenant, avec cette fiche de monsieur Bertillon, je reconnaîtrais l'assassin d'un seul coup d'oeil !

L'ÉCOLE BERTILLON.

L'agent. - Ça ne doit pas être celui que je cherche !... Il n'a pas la face osseuse.

Source : collection particulière

- Dans tout homme il y a un criminel qui sommeille. La mensuration universelle du genre humain s'imposera tôt ou tard...

Source : Collection particulière

- Tiens ! On parle de moi. Qu'importe !... Il y a longtemps qu'en France le ridicule ne tue plus !... Qui se souvient que j'ai été l'homme de Kutsch ?...

Source : collection particulière

L'avocat. - Mais enfin, vous prétendez que les empreintes sont identiques... Comment constatez-vous cette identité ?

Bertillon. - Je la constate, ça suffit... Est-ce que Pernod vous dit ce qu'il met dans son absynthe ?

Source : collection particulière

Le secrétaire, lisant. - Âge réel, soixante-douze ans. Âge apparent ?

Bertillon. - ... Le double !

Source : collection particulière

- Votre taille est plus petite de dix-sept centimètres que celle indiquée pour l'individu dont nous possédons la fiche, mais cela n'infirme en rien mon raisonnement, car vous avez fort bien pu rapetisser depuis votre première condamnation !

Source : collection particulière

- Ma méthode est scientifique, messieurs !... Je voudrais me tromper que je ne pourrais pas !

Source : collection particulière

Le président. - Et que concluez-vous monsieur Bertillon, du fait que l'on n'ait pas retrouvé d'empreintes ?...

Bertillon. - ...Que l'assassin était manchot...

Source : collection particulière

MONSIEUR BERTILLONN ET SON SYSTÈME