Expositions / Art et justice / Murs rebelles /
Murs rebelles

Construction des martyrs et soutien aux prisonniers

Xavier Crettiez, Pierre Piazza

La question des prisonniers est absolument centrale dans les trois conflits périphériques. Des politiques répressives volontaires, particulièrement en Irlande du Nord et en Euskadi, ont abouti à l’incarcération sous des statuts parfois dérogatoires, de plusieurs milliers d’activistes proches de l’ETA, de l’IRA ou des formations paramilitaires loyalistes. En Espagne certains de ces prisonniers ont été condamnés à plusieurs milliers d’années de prison pour éviter toute possibilité de remise de peines. En Irlande du Nord, les conditions de répression particulièrement dures ont conduit les militants républicains à des actions de résistance très médiatisées. Ainsi, la double grève de la faim et de l’hygiène (le dirty protest) aboutira, en 1981, à la mort de Bobby Sands et de neuf autres militants de l’IRA. En Corse, une grosse centaine d’activistes du FLNC seront incarcérés, même s’ils bénéficieront par deux fois d’une amnistie présidentielle, permettant dans les deux cas de relancer des campagnes d’attentats sur le terrain.

Pour les organisations combattantes, les prisonniers incarnent la preuve du caractère répressif de l’État colonial qu’ils combattent. Les termes de « génocides » ou de « massacres » peuvent parfois être utilisés pour stigmatiser la répression de pouvoirs publics dont on refuse de reconnaître la légitimité. Les récits de torture dans les commissariats ou les postes militaires, les accusations d’enlèvements ou de mises à mort de militants par des forces occultes (les barbouzes en Corse, les GAL en Espagne ou les services du MI5 en Grande Bretagne) participent de la construction d’une « communauté de la peur » qui voue aux martyrs de la cause un véritable culte. Yvan Colonna, assassin reconnu par la justice du préfet Erignac, Bobby Sands, mort dans la prison de Maze ou Jon Antza, disparu avant d’être retrouvé mort, sont autant de symboles de la production d’une justice dite « répressive » et « aveugle aux souffrances des peuples en lutte ».

La construction de ces figures du martyr présente plusieurs intérêts. Elle donne à voir, selon les nationalistes radicaux, le « vrai visage » des démocraties dominantes, implacables lorsqu’il s’agit de faire taire les voix rebelles. Mais au-delà, elle assure une visibilité au combat nationaliste en soudant la communauté victimaire dans une souffrance partagée. Ce faisant, elle promet aux mouvements armés une sympathie naturelle : celle que l’on accorde à la victime innocente et faible face au bourreau visible et puissant ! Soutenir les mouvements de lutte armée devient une obligation morale pour les jeunes natifs de ces régions, soupçonnés sinon de vouloir participer, par leur indifférence, à la politique pénale de l’État « colonial ». La réalité répressive, exagérée et mise en scène à dessein, permet également de continuer à parler d’un « problème » corse, basque ou irlandais en scénarisant sur les murs des villes la souffrance partagée du faible David militant contre l’impitoyable Goliath étatique. Le problème demeurant, la violence reste légitime assurent les nationalistes. Enfin, certains épisodes de la répression fonctionnent comme d’efficaces ressorts mémoriels des luttes nationalistes et finissent par s’ancrer durablement dans les mémoires militantes jusqu’à devenir partie de la culture régionale : la mort de Bobby Sands, le « massacre » du Bloody Sunday, le procès de Burgos ou l’épisode des GAL, le meurtre de Guy Orsoni ou celui de Jean Baptiste Acquaviva… Autant d’épisodes permettant de souder dans une même empreinte victimaire ce que Max Weber appelait des « communauté émotionnelles » souffrantes.

Corse

ALANU

GLORIA

A TE

GLOIRE

À TOI

ALAIN

Corse

LIBERTA PER I PATRIOTTI

LIBERTÉ POUR LES PATRIOTES

Corse

VIVA COLONNA

VIVE COLONNA

Corse

YVAN

GLORIA

A TE

GLOIRE

À TOI

YVAN

Corse

LIBERTA PA YVAN

LIBERTÉ POUR YVAN

C’est une contestation de la parole d’État que rendent concrète et visible les écrits sauvages sur les murs de la Corse. On retrouve cette ambition subversive dans l’affichage du soutien à la geste assassine d’Yvan Colonna. Ce soutien le plus souvent inscrit sous la forme d’un « gloria a te Yvan » peut être lu de deux façons. D’une part, comme la défense d’un homme dont la culpabilité serait douteuse car établie par un État dont la légitimité est contestée. D’autre part, comme la défense d’un acte : celui d’un criminel/militant coupable du meurtre/exécution du plus haut représentant local de l’État qui, à ce titre, doit être considéré comme un « modèle national ». Dans les deux cas l’opinion rendue publique s’oppose frontalement à celle promue par la légalité républicaine, soit qu’elle conteste la parole judiciaire, soit qu’elle approuve un assassinat politique.

Corse

FRANCIA : A NOSTRA RESISTENZA

SERA SEMPRE PIU

FORTE CHI A TU

RIPRESSIONE

FRANCE : NOTRE RÉSISTANCE

SERA TOUJOURS PLUS

FORTE QUE TA

RÉPRESSION

Corse

LIBERTA PER SANTONI

LIBERTÉ POUR SANTONI

Message faisant certainement référence à Charles Santoni, militant nationaliste ayant été condamné en 1999 à 28 ans de prison pour avoir assassiné trois ans plus tôt un membre du RAID à Ajaccio.

Corse

IN MEMORIA G-B ACQUAVIVA

23 ANNI D’INGHJUSTIZIA!

EN MÉMOIRE DE G-B ACQUAVIVA

23 ANNÉES D’INJUSTICE !

Ghjuvan Battista Acquaviva : militant du FLNC tué en novembre 1987 près de Bastia par Ferdinand Roussel, un agriculteur Pied Noir, alors qu’il organisait une opération commando dans sa villa.

Corse

PETRU MORTU PER A SO TARRA

SEMPRE VIVU

PIERRE MORT POUR SA TERRE

TOUJOURS VIVANT

Corse

PETRU

SEMPRE VIVU

PIERRE

TOUJOURS VIVANT

Messages certainement à la mémoire de Pierre Albertini, membre de l’exécutif du MPA (Mouvement Pour l’Autodétemination) assassiné en août 1995 à Bastia.

Pays Basque

KONPONBIDE DEMOKRATA

EUSKAL PRESOAK HERRIRAT !

SOLUTION DÉMOCRATIQUE

RAPPROCHEMENT DES PRISONNIERS POLITIQUES BASQUES !

Pays Basque

Pays Basque

PRESOAK ETXERA

PRISONNIERS POLITIQUES BASQUES À LA MAISON

Pays Basque

Pays Basque

Pays Basque

ETA

OHORE

SALUT

ET

HONNEUR

Pays Basque

Pays Basque

AMNISTIA

AMNISTIE

Pays Basque

Pays Basque

Pays Basque

TORTURARI STOP

STOP À LA TORTURE

Pays Basque

Irlande du Nord

EVERYONE

REPUBLICAN

OR OTHERWISE

HAS THEIR OWN

PARTICULAR

ROLE TO PLAY

OUR REVENGE

WILL BE THE LAUGHTER

OF OUR CHILDREN

BOBBY SANDS MP

 

CHACUN,

RÉPUBLICAIN

OU AUTRE,

A SON PROPRE ROLE

 À JOUER.

NOTRE REVANCHE

SERA LE RIRE

DE NOS ENFANTS.

BOBBY SANDS, DEPUTÉ

Boby Sands a été élu député au parlement britannique au cours de sa grève de la faim en 1981, quelques semaines avant de mourir.

Irlande du Nord

Irlande du Nord

Irlande du Nord

SPRINGHILL

WESTROCK

MASSACRE

BELFAST’S BLOODY SUNDAY

ON SUNDAY THE 9 TH JULY 1972

THE BRITISH ARMY MURDERED 5 IRISH CITIZENS

AND SEVERELY WOUNDED 2 OTHERS

IT IS TIME FOR THE TRUTH

SPRINGHILL

WESTROCK

MASSACRE

LE BLOODY SUNDAY DE BELFAST

LE DIMANCHE 9 JUILLET 1972

L’ARMEE BRITANNIQUE A ASSASSINÉ 5 CITOYENS IRLANDAIS

ET EN A GRAVEMENT BLESSÉ 2 AUTRES

L’HEURE DE VÉRITÉ A SONNÉ

Irlande du Nord

I.R.S.P   I.N.L.A

Kevin Lynch

I.R.S.P  (Irish Republican Socialist Party), scission du official Sinn Fein lorsqu’il décida d’intégrer la vie politique en 1974 (création du Workers Party).

I.N.L.A (Irish National Liberation Army) : branche armée de cette organisation partisane.

Irlande du Nord

LT COL WILLIAM BUCKY MC CULLOUGH

1949-1981

IN LOVING MEMORY

OF ALL OUR FALLEN COMRADES

FROM A COY  B COY C COY

2ND BATT UFF WEST BELFAST BRIGADE

MURDERED BY THE

ENEMIES OF ULSTER

ALWAYS REMEMBERED

QUIS SEPARABIT

LIEUTENANT COLONEL WILLIAM BUCKY MC CULLOUGH

1949-1981

À LA MEMOIRE

DE TOUS NOS CAMARADES TOMBÉS AU COMBAT

DE LA COMPAGNIE A, COMPAGNIE B, COMPAGNIE C [TERMES MILITAIRES UK ET LOYALISTES]

BRIGADE 2EME BATAILLON DE L’UFF DE BELFAST OUEST

ASSASSINES PAR LES ENNEMIS D’ULSTER

VOTRE SOUVENIR EST ÉTERNEL

QUIS SEPARABIT

Irlande du Nord

FREEDOM

2000

LIBERTÉ

2000

Irlande du Nord

IN LOVING MEMORY

OF ALL OUR DEAD

LET OUR REVENGE BE

LAUGHTER OF OUR CHILDREN

LET THERE BE NO BITTERNESS

ON MY BEHALF TO ACHIEVE A

UNITED IRELAND

À LA MEMOIRE

DE TOUS NOS MORTS

QUE  NOTRE REVANCHE

SOIT LE RIRE DE NOS ENFANTS

QUE JE NE LAISSE AUCUNE AMERTUME

POUR CONSTRUIRE UNE

IRLANDE UNIFIÉE

[CITATION DE BOBBY SANDS]

Irlande du Nord

FREE THE POWS

LIBÉREZ LES “POWS”

“POWs” signifie “Prisoners Of War”:  “Prisonniers de guerre”.

Irlande du Nord

CONSOLIDATE-THE-PEACE

WE FORGOT THEM NOT

RELEASE EAST –BELFAST’S

LOYALIST PRISONERS

CONSOLIDEZ LA PAIX

NOUS NE LES OUBLIONS PAS

LIBÉREZ LES PRISONNIERS LOYALISTES DE BELFAST-EST.

Irlande du Nord

SUPPORT THE FIVE DEMANDS

NO PRISON UNIFORM

NO PRISON WORK

FREE ASSOCIATION

POLITICAL STATUS

NOW

SOUTENEZ LES CINQ REVENDICATIONS

PAS D’UNIFORME DE DROIT COMMUN

PAS DE TRAVAIL EN PRISON

LIBERTÉ D’ASSOCIATION

STATUT DE PRISONNIER POLITIQUE

MAINTENANT