Expositions / Bagnes /
Bagnes

Le dépôt des forçats de Saint-Martin-de-Ré

Jean-Lucien Sanchez

Depot-vignette.jpg

De 1873 à 1938, la citadelle de Saint-Martin-de-Ré a été un dépôt d’étape des condamnés aux travaux forcés. Elle a ainsi constitué pour des milliers de forçats un ultime lieu de transit en métropole avant leur envoi dans les bagnes coloniaux de Guyane et de Nouvelle-Calédonie. Cette exposition retrace l’histoire des différentes étapes qui rythmaient le transfert des forçats depuis les prisons relevant de leur ressort de condamnation jusqu’au navire convoyeur chargé de les acheminer au bagne.
Cette exposition a été réalisée en partenariat avec les Archives départementales de la Charente-Maritime et le Musée Ernest Cognaq de Saint-Martin-de-Ré. Elle s’appuie sur trois principaux fonds d’archives :
- Le fonds de l’Inspection générale des services administratifs (IGSA) conservé aux Archives nationales (site de Pierrefitte-sur-Seine). Les rapports sur les prisons de la Charente-Inférieure (1919-1939), et plus particulièrement du dépôt des forçats et des relégables de Saint-Martin-de-Ré (1920-1939), sont consultables sous la cote F/1a/4529.
- Le fonds de l’administration pénitentiaire coloniale du ministère des Colonies (série Colonie H) conservé aux Archives nationales d’outre-mer, notamment les cotes H 1942, 1943, 2003, 2004, 2074, 5125 et 5126.
 - Le fonds des Archives départementales de la Charente-Maritime qui conservent les archives du centre pénitentiaire de Saint-Martin-de-Ré de 1863 à 1952 (voir l’inventaire en ligne), notamment les cotes 2 Y 21, 2 Y 607, 2 Y SUP 1 et 2 Y SUP 2.

Jean-Lucien Sanchez est chargé d'études en histoire au Laboratoire de recherche et d'innovation de la Direction de l'administration pénitentiaire (ministère de la Justice).

Criminocorpus propose de nombreux contenus consacrés à l’iconographie du dépôt des forçats de Saint-Martin-de-Ré visibles dans les collections Armand Belvisi, Louis Roure et Michel Roger. En complément à cette exposition, Criminocorpus propose la consultation des rapports du surveillant-chef Gabillon qui a exercé ses fonctions au dépôt des forçats de Saint-Martin-de-Ré à la fin du XIXe siècle. Ce document, conservé dans la collection du Musée Ernest Cognacq de Saint-Martin-de-Ré, est visible ici.

Édition en ligne : Delphine Usal, chargée d’édition, Centre pour les humanités numériques et l’histoire de la justice (CLAMOR, UMS CNRS 3726)

Remerciements :
- Département de la Charente-Maritime pour l'accès aux archives.
- Archives départementales de la Charente-Maritime : Louis-Gilles Pairault, Pierre-Emmanuel Augé et Annabelle Guyot.
- Musée Ernest Cognacq de Saint-Martin-de-Ré : Julia Dumoulin-Rulié et Christelle Rivalland.
- L’équipe du CLAMOR.
 
Bibliographie :
Béraud, H., Le Flâneur salarié, Paris, Bartillat, 2007.
Capitaine Pyguillem, Concentration et embarquement des condamnés à destination de la Guyane, Paris, Limoges, Nancy, Charles Lavauzelle et Cie., 1936.
Capitaine Pyguillem, Saint Martin de Ré. La route du bagne, Office de Tourisme et Comité des Fêtes de la Ville de Saint-Martin-de-Ré, 1986.
Carco, F., La route du bagne, Montrouge, Ferenczi, 1936.
Danan, A., Cayenne, Paris, Fayard, 1934.
Danjou, H., « La route de l’expiation », Détective, 19 février 1931, n°121.
Dépôt des forçats de Saint-Martin-de-Ré, Etat des lieux, 1898, Criminocorpus.
Dieudonné, E., « Comment on expie au bagne », Détective, 8 novembre 1928, n°2.
Dieudonné, E., « Premières étapes sur la route du bagne », Détective, 24 octobre 1929, n°52.
Dornain, L., « La croisière de l’expiation », Détective, 5 septembre 1935, n°358.
Fougère, E., Île-prison. Bagne et déportation, Paris, L'Harmattan, 2002.
Guilbot, J., Guilbot, L., « Le bagne », Cahiers de la mémoire. Groupement d’Études Rhétaises. Revue d’art & traditions populaires d’archéologie et d’histoire, 1988, n°32.
Guilloneau, B., « De Saint-Martin-de-Ré à Cayenne. Déportation et Transportation à l'île de Ré », Bulletin de l'Association des Amis de l'Île de Ré, juin 1964, n°20, p. 12-16.
Jambut, M., Le pénitencier de Saint-Martin-de-Ré de 1685 à nos jours, s. l., Éditions France Océane, 1998.
Liard-Courtois, A., Souvenirs du bagne, Paris, Les passés simples, 2005.
London, G., « Aux portes du bagne », Paris, Éditions du Portique, 1930.
Maufra, J., « La mutinerie de Saint-Martin-de-Ré », Détective, 4 juillet 1929, n°36.
Normand, J., « Ils sont partis pour la Guyane ! », Police magazine, 20 septembre 1931, n°43.
Sanchez, J.-L., À perpétuité. Relégués au bagne de Guyane, Paris, Vendémiaire, 2013.
Sénateur, F., Cognaud, B., Mauro, P., Martinière. Le transport des forçats (1910-1955), Rennes, Marine Éditions, 2008.