Expositions / Prisons /
Prisons

La maison d'arrêt de la Santé : une prison dans Paris

Caroline Soppelsa

Expo-prison-sante.jpg
La maison d’arrêt de Paris la Santé, inaugurée en 1867, va connaître à partir de 2015 d’importants travaux de rénovation et de modernisation.

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, la prison ouvrira pour la première fois ses portes au public les 20 et 21 septembre 2014.

Cet événement exceptionnel est organisé par la maison d’arrêt de Paris la Santé, le Service pénitentiaire d’insertion et de probation de Paris, la Direction interrégionale des services pénitentiaires de Paris, la Direction de l’administration pénitentiaire et le Cercle culturel de la maison d’arrêt de Paris la Santé, en partenariat avec Résonance Culture, Les Yeux de l'Ouïe, la Fondation M6 et la Réunion des musées nationaux. Il proposera aux visiteurs un parcours de visite de l’établissement, accompagné par les personnels de la maison d’arrêt.

Criminocorpus est associé à l'événement et propose dans ce cadre une exposition virtuelle portant sur l'histoire et l'évolution de la maison d’arrêt de Paris la Santé. Réalisée par Caroline Soppelsa, cette exposition rassemble une iconographie très riche et des textes issus d’une étude rédigée à la suite d'une commande passée par l’Agence publique pour l’immobilier de la justice (APIJ), intitulée : Maison d’arrêt de Paris la Santé (75). Essai historique, juillet 2012. L'équipe de Criminocorpus tient à remercier l'APIJ pour l'avoir autorisée à présenter au public ce travail remarquable (La synthèse de l'étude de Caroline Soppelsa est téléchargeable ici). Nous tenons également à remercier les institutions partenaires de cette exposition : la Parisienne de Photographie, la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris et le Service de la mémoire et des affaires culturelles de la Préfecture de police.

L'exposition présente les différentes étapes de la construction de l’établissement de 1867 à nos jours. À travers ses 147 ans d’existence, la maison d’arrêt de Paris la Santé a profondément marqué les esprits et la capitale de son empreinte. D’Arsène Lupin à José Giovanni, de Fantômas à Jacques Mesrine, ses détenus réels ou imaginaires ont suscité de nombreux récits et alimenté tout un imaginaire, faisant de la Santé un établissement mythique. Cette exposition vous propose une plongée historique dans la dernière prison située dans Paris intra-muros.

Le Centre national d'études et de recherches pénitentiaires avait édité en 1983 une étude de Michel Fize Une prison dans la ville... Histoire de la "prison-modèle" de la Santé (1867-1983). Elle est consultable dans la bibliothèque de Criminocorpus.

Criminocorpus propose également une visite virtuelle de la maison d'arrêt de Paris la Santé  (Visite de la prison de la Santé) ainsi qu'une exposition sur ses graffitis (Les graffitis de la maison d'arrêt de Paris la Santé) réalisée par Marc Montméat, Marc Renneville, Jean-Lucien Sanchez, Sophie Victorien et Jean-Claude Vimont.

Edition en ligne : Jean-Lucien Sanchez