Nombre de condamnés (condamnations) à des peines privatives de liberté à perpétuité (PPERPET)

1831 − 1978

2024-06-14T20:40:28.575784 image/svg+xml Matplotlib v3.6.2, https://matplotlib.org/ 1840 1860 1880 1900 1920 1940 1960 1980 Année 50 100 150 200 250
Année Valeur
1831 212
1832 258
1833 147
1834 153
1835 151
1836 151
1837 179
1838 201
1839 198
1840 187
1841 181
1842 175
1843 198
1844 209
1845 188
1846 209
1847 230
1848 168
1849 201
1850 197
Année Valeur
1851 241
1852 244
1853 261
1854 237
1855 258
1856 255
1857 217
1858 218
1859 156
1860 150
1861 154
1862 168
1863 151
1864 157
1865 149
1866 164
1867 152
1868 151
1869 143
1870 90
Année Valeur
1871 140
1872 154
1873 165
1874 161
1875 153
1876 144
1877 139
1878 152
1879 145
1880 129
1881 123
1882 125
1883 100
1884 125
1885 139
1886 127
1887 118
1888 109
1889 115
1890 96
Année Valeur
1891 116
1892 114
1893 116
1894 130
1895 86
1896 91
1897 82
1898 100
1899 83
1900 80
1901 80
1902 80
1903 79
1904 73
1905 105
1906 84
1907 87
1908 83
1909 70
1910 98
Année Valeur
1911 87
1912 109
1913 92
1914
1915
1916
1917
1918
1919 49
1920 131
1921 140
1922 87
1923 89
1924 62
1925 69
1926 68
1927 53
1928 59
1929 64
1930 47
Année Valeur
1931 45
1932 30
1933 51
1934 61
1935 43
1936 51
1937 38
1938 27
1939
1940 20
1941 24
1942 24
1943 41
1944 32
1945 59
1946 104
1947 133
1948 115
1949 113
1950 99
Année Valeur
1951 59
1952 41
1953 47
1954 47
1955 44
1956 17
1957 30
1958 53
1959 28
1960 55
1961 35
1962 31
1963 31
1964 36
1965 32
1966 31
1967 36
1968 24
1969 21
1970 16
Année Valeur
1971 14
1972 31
1973 30
1974 25
1975 34
1976 51
1977 47
1978 41

Informations sur la série

Jusqu'en 1959, il s'agit essentiellement de peines de "travaux forcés à perpétuité", auxquelles on a ajouté les "réclusions perpétuelles" prononcées contre les individus âgés de plus de 60 ans (70 ans avant 1854) "dans les cas prévus par les articles 70 et 71 du C.P. et 5 de la loi du 30 mai 1854" (1), ainsi que les "déportations dans une enceinte fortifiée" et les "déportations simples" (cf. PDEPORTE).

Puis, l'article 8 de l'ordonnance du 4 juin 1960 remplace les travaux forcés à perpétuité par la réclusion criminelle à perpétuité et, en 1960, la rubrique est intitulée ainsi : "travaux forcés et réclusion criminelle à perpétuité".

A partir de 1961, il ne s'agit plus que de "réclusion criminelle à perpétuité". Lorsque les tableaux des Comptes généraux mentionnaient "réclusion criminelle" et "détention criminelle" à perpétuité, nous avons additionné les deux chiffres (de 1972 à 1975).

(1).- Article 5 de la loi du 30 mai 1854 : "Les peines des travaux forcés à perpétuité et des travaux forcés à temps ne seront prononcées contre aucun individu âgé de soixante ans accomplis au moment du jugement ; elles sont remplacées par celle de la réclusion, soit à perpétuité, soit à temps, selon la durée de la peine qu'elle remplacera".


Sources de la base DAVIDO
Construction de la base de données
Présentation des séries

Table des matières

?
Séries par ordre des tableaux
Séries par ordre alphabétique