Nombre des "gendarmes de tous grades" (NGENDARM)

1842 − 1932

2024-06-23T16:36:38.584365 image/svg+xml Matplotlib v3.6.2, https://matplotlib.org/ 1840 1860 1880 1900 1920 Année 14,000 16,000 18,000 20,000 22,000 24,000
Année Valeur
1842 14,027
1843 14,082
1844 14,286
1845 14,685
1846 14,671
1847 15,217
1848 15,493
1849 15,699
1850 16,017
1851 17,041
1852 17,937
1853 18,273
1854 18,295
1855 18,339
1856 18,484
1857 18,435
1858 18,464
1859 18,528
1860 18,634
1861 18,979
Année Valeur
1862 19,025
1863 18,985
1864 18,993
1865 19,029
1866 18,997
1867 19,066
1868 18,632
1869 18,577
1870 16,409
1871 16,712
1872 18,255
1873 18,836
1874 19,084
1875 19,769
1876 19,999
1877 20,240
1878 20,377
1879 20,361
1880 20,385
1881 20,533
Année Valeur
1882 20,631
1883 20,483
1884 20,687
1885 20,874
1886 20,894
1887 20,784
1888 20,919
1889 20,879
1890 20,938
1891 21,035
1892 20,762
1893 20,986
1894 20,858
1895 19,936
1896 20,983
1897 21,021
1898 20,955
1899 20,981
1900 20,995
1901 20,974
Année Valeur
1902 21,091
1903 20,923
1904 21,126
1905 21,134
1906 21,014
1907 21,211
1908 21,197
1909 21,167
1910 21,208
1911 21,283
1912 21,402
1913 21,160
1914
1915
1916
1917
1918
1919 20,125
1920 20,217
1921 20,412
Année Valeur
1922 20,792
1923 20,994
1924 21,320
1925 22,231
1926 22,285
1927 22,623
1928 22,641
1929 22,560
1930 22,789
1931 23,824
1932 23,355

Informations sur la série

Nombre des "gendarmes de tous grades" composant les brigades comptées dans la série précédente.

De 1845 à 1849, une note au bas du tableau précise que ne sont pas compris dans cette série les "voltigeurs corses" (pages 226 des Comptes généraux de 1845 à 1848, page 224 du Compte général de 1849). En 1850, la note change et dit que "dans ce nombre sont compris les gendarmes mobiles qui ont remplacé les voltigeurs corses" (page 224 du Compte général de 1850).

Aux termes du Code d'Instruction Criminelle, la gendarmerie, présente sur tout le territoire national, a une compétence générale pour la constatation des infractions. Les législations spécialisées, au fil des ans, affirment que ce devoir n'est pas restreint par celui d'agents exercant leur contrôle dans des domaines limités. Ainsi par exemple les gendarmes sont-ils compétents en matière forestière (ordonnance du 25 février 1832). Ils peuvent dresser des procès-verbaux en matière de circulation routière (loi du 30 mai 1851, article 15) et de circulation des boissons (loi du 28 février 1872, article 5). Le décret du 20 mai 1903, sur l'organisation de la gendarmerie. les rend également compétents en matière de contrebande (article 180), de contributions indirectes (article 181) ainsi que de chasse et de pêche (article 210) ; ils transmettent alors une copie du procès-verbal aux administrations concernées (article 298).


Sources de la base DAVIDO
Construction de la base de données
Présentation des séries

Table des matières

?
Séries par ordre des tableaux
Séries par ordre alphabétique