Bibliothèque /

Planches d’étude des différents éléments du visage : nez, lèvres, bouche, front, ressemblances physionomiques, dissemblances physionomiques, paupières, globes et orbites, corpulence, rides, cheveux, barbe, sourcils, contour général de la face, contour général de profil, bouche

Auteur(s)
Service de l’identité judiciaire de la préfecture de Police de Paris
Année de publication
None
Lieu de publication
Paris
Éditeur
Préfecture de Police de Paris, Direction générale des recherches
Nombre de pages
16
Source
Pascal Vincent
Observations

Dans le cadre des services d’identification qu’il dirige, Alphonse Bertillon élabore une multitude de planches photographiques très détaillées des formes du nez, de la bouche, de l’oreille. Ces visuels sont notamment utilisés pour familiariser les fonctionnaires avec des connaissances précises sur le signalement descriptif. À partir de 1895, ils sont mobilisés comme de véritables supports pédagogiques sur les murs des locaux de la Préfecture de police de Paris au sein desquels est institué un « cours de signalement et de reconnaissances anthropométriques ». Paradoxalement l’individualité s’estompe dans ces formes de matériaux sériels qui contribuent à imposer une représentation de la multitude criminelle, à la diffusion d’un « type criminel » distinct des « honnêtes gens » et participe ainsi d’un processus d’objectivation par l’iconographie d’une figure de l’anormalité de ceux que Bertillon lui-même qualifie de « sauvages de notre civilisation ».

Mots-clés
Bertillon (Alphonse) préfecture de Police de Paris service de l’Identité judiciaire signalements