Bibliothèque / Collection Philippe Zoummeroff / Condamnation et exécution de Jean-Baptiste Troppmann (1870)

Condamnation et exécution de Jean-Baptiste Troppmann

Année de publication
1870
Lieu de publication
Épinal
Éditeur
Pinot et Sagaire
Nombre de pages
1
Source
collection Philippe Zoummeroff
Observations

Lithographie n°25 de l'imprimeur Pinot et Sagaire à Épinal.

Complainte sur le crime de Pantin. Air de Fualdès

Ah ! Quel crime abominable !
L'univers en retentit !
Et tout le monde en gémit !
Rien n'est plus épouvantable
Plus affligeant, c'est certain
Que le crime de Pantin !...

Le nommé Jean-Baptiste Troppmann, mécanicien, né à Cernay (Haut-Rhin) a été condamné à la peine de mort par la cour d'assises de la Seine le 30 décembre 1869. Convaincu d'assassinat sur les personnes de Jean Kinck, mécanicien à Roubaix, de Gustave Kinck, fils, de Mme Kinck avec les cinq plus jeunes enfants, en tout huit victimes, assassinés par le scélérat pour s'emparer de la fortune de cette malheureuse famille. Jean-Baptiste Troppmann a été exécuté le 19 janvier 1870 à sept heures du matin.

On trouvera deux variantes sur le site L'Histoire par l'image.

Voi aussi dans la bibliothèque :

Mots-clés
Troppmann (Jean-Baptiste)