Collections / Collection Philippe Zoummeroff /

Affaire Stavisky : manifestation du 6 février 1934

Année de publication
1934
Éditeur
s.e.
Nombre de pages
7
Source
collection Philippe Zoummeroff
Observations

Ensemble de clichés photographiques liés à la manifestation antiparlementaire du 6 février 1934. 


Le 3 février 1834, le président du Conseil Édouard Daladier décide de démettre Jean Chiappe de ses fonctions de préfet de police de Paris. Chiappe est soupçonné de n'avoir pas avancer sur l'affaire Stavisky avec toute la diligence requise, mais il est aussi et surtout un sympathisant de la droite extrême. Refusant publiquement sa mutation, Chiappe engage une épreuve de force avec le gouvernement. La droite extrême réagit immédiatement en accentuant sa campagne de déstabilisation du second Cartel des gauches. Dès le 3, Léon Daudet écrit dans l'éditorial de L'Action française que douze mitrailleuses ont été transportées en secret pour garder le palais Bourbon par la force. Le 4, Charles Maurras affirme que des attentants se préparent. Des affiches sont placardées dans Paris pour dénoncer le gouvernement et appeler à une manifestation le mardi 6 février 1934. Celle-ci tourna à l'émeute, faisant 15 morts, plus de 1400 blessés et des déjâts matériels importants.

Ayant perdu le soutien de ses alliés radicaux et malgré un vote de confiance de l'Assemblée, Daladier présenta le 7 février la démission de son gouvernement. Gaston Doumergue lui succéda en composant un gouvernement d'union nationale.

Pour en savoir plus sur l'affaire Stavisky, voir sur Criminocorpus "L’affaire Stavisky. Du fait divers au scandale financier, politique et judiciaire" (par Jean-Paul Morel)

Mots-clés
Daladier (Édouard) Stavisky manifestation Chiappe (Jean) Action française