Bibliothèque /

Juger les crimes « énormes ». Le parricide dans la jurisprudence du Palais (XVIIIe-XIXe siècles)

Titre complet
Juger les crimes « énormes ». Le parricide dans la jurisprudence du Palais (XVIIIe-XIXe siècles)
Auteur(s)
Colombani (Hervé), Doyon (Julie)
Source
Archives départementales de Paris/Comité d’histoire de la Ville de Paris

Conférence filmée le 18 octobre 2018 dans le cadre de la deuxième saison du cycle de conférences « Sur la sellette, une histoire de la justice à Paris » proposé aux Archives de Paris en partenariat avec le Comité d’histoire de la Ville de Paris.

Julie Doyon examine ici la construction du crime « atroce » de parricide selon la doctrine pénale et la jurisprudence du Parlement de Paris au XVIIIe siècle. Synonyme d’« énormité », de « noirceur », d’« inhumanité», de « cruauté », l’« atrocité » renvoie à l’amplification du crime et de sa peine dérogeant au droit pénal commun. Contre toute attente, sous l’Ancien Régime, la construction empirique de l’ « énormité » du parricide annonce les législations pénales de la Révolution (1791) et de l’Empire (1810).

Julie Doyon est maître de conférences en histoire moderne à l’université Paris 13.

Voir aussi
Le gibet de Montfaucon par Pierre Prétou
Du « bon juge » aux « juges rouges » : les juges contestataires par Jean-Claude Farcy
L'affaire Dreyfus dans la rue : Paris et le procès Zola par Marie Aynié
Le Palais de justice de Paris sous l’œil des chroniqueurs judiciaires et des dessinateurs (vers 1880-vers 1940) par Frédéric Chauvaud

Mots-clés
jurisprudence Parlement de Paris parricide XIXe siècle XVIIIe siècle législations pénales