Les auteurs /

Kaluszynski (Martine)

Martine Kaluszynski, docteur en Histoire contemporaine, socio-historienne, est chercheur au CNRS (PACTE-Politique Organisation - UMR 5194 - Grenoble). Elle est également membre du comité scientifique de la revue Le Temps de l’Histoire et membre de la direction éditoriale de la revue électronique Le Champ Pénal, Penal Field. Nouvelle Revue Française de Criminologie

Ses travaux portent sur les savoirs et politiques sur le crime en France sous la Troisième République, l’analyse des modes socio-politiques d’élaboration du droit, la construction socio-historique de l’État républicain, des sciences de gouvernement, du droit et de la justice.

Martine Kaluszynski est membre du comité de rédaction de Criminocorpus.

Contact : martine.kaluszynski(at)iep-grenoble.fr
 

À lire sur Criminocorpus :

 

Bibliographie

Ouvrages :

Dupré de Boulois (X), Kaluszynski (M), (sd), La Critique du droit des années 70 à nos jours. Histoires, influences et perspectives, Paris, LGDJ, collection Droit et Société (à paraître).

Froment (J-C), Kaluszynski (M) (sd), L’Administration pénitentiaire face aux principes de la nouvelle gestion publique Une réforme administrative comme les autres ? (à paraître).

Commaille (J), Kaluszynski (M), (sd), La fonction politique de la justice, Paris, La Découverte, collection Recherches/Territoires du politique, 2007, 327 p.

Froment (J-C), Kaluszynski (M) (sd), Justice et TechnologiesSurveillance électronique en Europe, GrenoblePUG, 2007, 214 p.

Ihl (O), Kaluszynski (M), Pollet (G), (s.d.), Les sciences de gouvernement, Paris, Economica, 2003, 218 p.

Froment (J-C), Gleizal (J-J), Kaluszynski (M) (sd), L’État à l’épreuve de la sécurité intérieure. Enjeux théoriques et politiques, Grenoble, PUG, 2003, 434 p.

Kaluszynski (M), La République à l’épreuve du crime : la construction du crime comme objet politique, 1880-1920, Paris, L.G.D.J, 2002, 251 p.

Kaluszynski (M), Wahnich (S) (s.d.), L’État contre la politique ? Les expressions historiques de l’étatisation, Paris,L’Harmattan, collection Logiques Politiques, 1998, 339 p.

De Singly (F) (s.d.), avec Commaille (J), Kaluszynski (M), Kaufmann (JC), Lévy (F), La famille, l’État des savoirs, Paris, La Découverte, 1991, 447 p. 
 

Publications, articles, contributions à un ouvrage :

Kaluszynski (M), « Sous les pavés, le droit /Le mouvement critique du droit : ou quand le droit retrouve la politique »,Droit et Société, 2010 (à paraître).

Kaluszynski (M), « Droit, histoire et sociologie. Que serait une socio-histoire du droit et de la justice ? », Clio et Thémis(à paraître).

Kaluszynski (M), « Citoyenneté et identité en République. Vers une identité républicaine ? L’identification policière au coeur des politiques de “mise en ordre” : retour sur Bertillon et l’anthropométrie judiciaire (1880-1970) », in Martin (Denis-Constant) (sd), Insaisissable identité, comment dire l’Autre en politique, Paris, éditions Karthala, Collection « Recherches internationales », 2010 (à paraître).

Kaluszynski (M), « The Critical Legal Movement (Critique du Droit) in France in the 70s », in Garcia Villegas (M), Saffon (M-P) (sd), Comparative Critical Visions of law in the Twentieth century : Europe and Latin America (à paraître).

Kaluszynski (M), « Autour de Critique du Droit : Michel Miaille ou l’élégance critique. Plus à me frapper on s’amuse, tant plus de marteaux on y use », Le Droit, figure du politique, Études offertes au professeur Michel Miaille, Textes réunis par Jean-Louis Autin et Laurence Weil, Montpelllier, Presses de la Faculté de Montpellier, 2009, p. 111-123.

Kaluszynski (M), « Barrès et Gambetta, même combat ! », in Weill (Cl) (sd), Les Droites en France 1789-2008, Paris, CNRS Éditions, 2008, p. 117-120.

Kaluszynski (M), « Le retour de l’homme dangereux : Réflexions sur la notion de dangerosité et ses usages » Champ pénal, Champ pénal / Penal Field mis en ligne le 7 octobre 2008 http://champpenal.revues.org/document6183.html.

Kaluszynski (M), « À qui appartient la République ? Objets disciplinaires, objets disciplinés. De l’invitation à l’hybridation disciplinaire », in Favre (P), Filleule (O), Jobard (F) (sd), L’Atelier du politiste, Paris, La Découverte, collection Recherches/Territoires du politique, 2007, p.79-96.

Kaluszynski (M), « Le développement du PSE en Europe : genèses, circulation des modèles et diversité des problématiques  » in Froment (J-C), Kaluszynski, (M) (s d), Justice et TechnologiesSurveillance électronique en Europe, GrenoblePUG, 2007, p. 13-28.

Kaluszynski (M), Froment (J-C), « La surveillance électronique en Europe : vers un nouveau modèle de justice ? », in Froment (J-C), Kaluszynski, (M) (sd), Justice et TechnologiesSurveillance électronique en Europe, GrenoblePUG, 2007, p. 5-9.

Kaluszynski (M), « La fonction politique de la justice. Regards historiques. Du souci d’historicité à la pertinence de l’historicisation », in Commaille (J), Kaluszynski (M) (sd), La fonction politique de la justice, Paris, La Découverte, collection Recherches/Territoires du politique, 2007, p. 9-23.

Kaluszynski (M), « International congresses of criminal anthropology. Structuring the French and international criminological movement.(1886-1914) », in Becker (P), Wetzell (R) (sd), The Criminal and his Scientists : Essays on the History of Criminology. Cambridge University Press, 2006, p. 15-23.

Kaluszynski (M), « Chronique bibliographique : Annie Stora-Lamarre, La République des faiblesles origines intellectuelles du droit républicain, 1870-1914 » http://www.reds.msh-paris.fr/publications/revue/indexlu.htm

Ihl (O), Kaluszynski (M), « Pour une sociologie historique des sciences de gouvernement », sous la direction de Ihl (O), Kaluszynski (M), Pollet (G), Les sciences de gouvernement, Paris, Economica, 2003.

Kaluszynski (M), « La construction “républicaine” d’une politique de sécurité (1880-1920) », sous la direction de Froment (J-C), Gleizal (J-J) et Kaluszynski (M), Les États à l’épreuve de la sécurité intérieure, PUGGrenoble, avril 2003, p. 15-30.

Ihl (O), Kaluszynski (M), « Pour une sociologie historique des sciences de gouvernement  »Revue française d’administration publique, n°102, avril-juin 2002, p. 229-243.

Kaluszynski (M), « Republican Identity : Bertillonage as government Technique  », sous la direction de Caplan (J), Torpey (J), Documenting Individual Identity : The Development of State Practices Since the French Revolution, Princeton University Press, 2001, p. 123-139.

Kaluszynski (M), « La réforme des prisons sous la troisième République. Une co-gestion d’acteurs publics et privé »,Revue française d’administration publique, n°99, juillet-septembre 2001, p. 393-403.

Kaluszynski (M), « Autour du Pénal. D’une histoire des idées à une socio-histoire du politique », sous la direction de Commaille (J), Dumoulin (L), Robert (C), La Juridicisation du politique, Paris, L.G.D.J., 2000, p. 81-95.

Kaluszynski (M), « Qui produit la loi ? Espace(s) juridique(s), espace(s) politique(s) avant la Première Guerre mondiale », sous la direction de Baruch (M-O) et Duclert (V), Servir l’État de l’affaire Dreyfus à Vichy. Histoire politique de l’administration de la IIIe République, Paris, Éditions La Découverte, L’Espace de l’Histoire, 2000, p. 83-95.

Kaluszynski (M), « Un paternalisme juridique Les hommes de la Société générale des prisons (1877-1900) », sous la direction de Topalov (C), Laboratoires du nouveau siècleLa nébuleuse réformatrice et ses réseaux en France, 1880-1920, Paris, EHESS, 2000, p.161-185.

Kaluszynski (M), « Le criminel à la fin du XIXe siècle : Autour du récidiviste et de la loi du 27 mai 1885. Un paradoxe républicain », sous la direction de Gueslin (A), Kalifa (D), Les exclus en Europe, vers 1830-vers 1930, Paris, Les Éditions de l’Atelier, 1999, p. 253-266.

Kaluszynski (Martine), « Les artisans de la loi. Espaces juridico-politiques en France sous la IIIe République », Droit et Société, 40-1998, p. 535-562.

Kaluszynski (M), « La Revue pénitentiaire 1877-1900. Un réseau de réformateurs sociaux », sous la direction de Chauvaud (F), Petit (J-G), L’histoire contemporaine et les usages des Archives judiciaires (1800-1939), Paris, Honoré Champion, Éditions Slatkine, Genève,1998, p. 269-280.

Kaluszynski (M), Wahnich (S), « Historiciser la science politique  », sous la direction de Kaluszynski (M), Wahnich (S),L’État contre la politique ? Les expressions historiques de l’étatisation, Paris, L’Harmattan, collection Logiques politiques, 1998, p. 17-33.

Kaluszynski (M), « Construire la loi. La Société générale des prisons (1877-1900)  », sous la direction de Kaluszynski (M), Wahnich (S) L’État contre la politique ? Les expressions historiques de l’étatisation, Paris, L’Harmattan, collection Logiques Politiques, septembre 1998p. 205-221.

Kaluszynski (M), « Réformer la société. Les hommes de la Société générale des prisons (1877-1900)  », Genèses 28, septembre 1997, p. 75-93.

Kaluszynski (M), « Savoirs et politiques sur le crime en France sous la Troisième République, l’incontournable alliance »Sociétés et Représentations, CREDHESS, 1996, p. 187-197.

Kaluszynski (M), « Enfance coupable et criminologie. Histoire d’une construction réciproque (1880-1914)  », in Protéger l’enfant. Raison juridique, pratiques socio-judiciaires XIXe-XXe siècles, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 1996, p. 107-121.

Kaluszynski (M), « Identités professionnelles, identités politiques : médecins et juristes face au crime en France à la fin du XIXe siècle », sous la direction de Blanckaert (C) et Mucchielli (L), Histoire de la criminologie française, Paris, L’Harmattan, collection Histoire des Sciences Humaines, 1995, p. 215-235.

Kaluszynski (M), « À l’origine des politiques pénales en France sous la Troisième République, un laboratoire de réflexion : la Société générale des prisons  », sous la direction de Petit (J-G), Philanthropies et politiques sociales en Europe XVIIIe-XXe siècles, Paris, Anthropos, Economica, 1994, p. 133-144.

Kaluszynski (M), « Le criminel sous le regard du savant  »Autrement, série Mutations/sciences en Société, n° 145, mai 1994, p. 74-87.

Kaluszynski (M), « Savoirs et politiques sur le crime au XIXe siècle. La morale comme réponse à la question pénale (l’école criminologique de Lyon et la Société Générale des Prisons) », sous la direction de Garnot (B), Ordre moral et délinquance, de l’Antiquité au XXème siècle, Dijon, EUD, 1993, p. 83-93.

Kaluszynski (M), Vimont (JC), Robert (Ph), « N’y touchez pas, vous le briseriez... ou l’échec de 1843 », sous la direction de Robert (Ph), Entre l’ordre et la liberté, la détention provisoire. Deux siècles de débats, Paris, l’Harmattan, 1992, p. 97-122.

Kaluszynski (M), Robert (Ph), « En 1933, il est trop tard... l’éphémère loi du 7 février 1933 », sous la direction de Robert (Ph), Entre l’ordre et la liberté, la détention provisoire. Deux siècles de débats, Paris, l’Harmattan, Collection Logiques Juridiques, 1992, p. 213-232.

Kaluszynski (M), commentaire du texte de Emsley (C), « Mother, what did policemen do when there weren’t any motors ? The law and the regulation of motor traffic in England (1900-1939) », sous la direction de Robert (Ph.), La création de la loi et ses acteurs, l’exemple du droit pénal, Onati Proceedings, 3, 1991, p. 179-189.

Kaluszynski (M), « Les bonnes mœurs, approche historique », sous la direction de Singly (F), La famille, l’état des savoirs, Paris, Éditions La Découverte, Collection Textes à l’appui, série sociologie, mars 1991, p. 334-343.

Kaluszynski (M), « Les congrès internationaux d’anthropologie criminelle 1885-1914 », Mil neuf cent, Revue d’Histoire intellectuelle : Les congrès, lieux de l’échange intellectuel, 1850-1914, 1990, p. 59-70.

Kaluszynski (M), « La société de patronage. Du pénitentiaire à la philanthropie. Du social au politique », Archives de recherches sociales d’Aquitaine, autour du colloque national autour du centenaire de la loi du 24 juillet 1889 relative à la protection des enfants maltraités et moralement abandonnés, numéro spécial 1989-1990, p. 41-54.

Kaluszynski (M), « Alphonse Bertillon et l’anthropométrie  » in Maintien de l’ordre et polices en France et en Europe au XIXe siècle, Paris, Éd. Creaphis, 1987, p. 269-285.

Kaluszynski (M), « Le catalogue jeunesse  » in Les jeunes et les autres. Contribution des sciences de l’homme à la question des jeunes, CRIV, 1986, 2 volumes, p. 163-177.

Kaluszynski (M), avec Robert (Ph), Lascoumes (P), « Une leçon de méthode, le mémoire de Manouvrier en 1892 »,Déviance et Société, 1986, p. 223-239.

Kaluszynski (M), « L’émergence de la notion de prévention en France à la fin du XIXe siècle  »Annales de Vaucresson, 1986, p. 129-143.

Kaluszynski (M), « Politiques socio-professionnelles des jeunes, politiques de prévention », in Problèmes de jeunesses, marginalité et délinquances juvéniles, interventions sociales au milieu des années 1980, volume 2 : Délinquance des jeunes. Questions politiques et problèmes de recherche, CRIV, 1985, p. 167-181.

Kaluszynski (M), « L’antropometria e il “bertillonnage” in Francia  » in La Scienza e la colpa : crimini, criminali, criminologi : un volto dell’ottocento, acura di Umberto Levra, Université de Turin, Ed. Electa, 1985, p. 227.