Les auteurs /

Renneville (Marc)

Directeur du CLAMOR et de la publication du site Criminocorpus depuis sa création, Marc Renneville est directeur de recherche au CNRS, membre du  centre Alexandre Koyré - Histoire des sciences et des techniques. UMR 8560 et chercheur associé au centre d’Histoire de Sciences Po. Ses recherches portent sur l’histoire des sciences du crime et du criminel (XIXe-XXe siècles).

Contact : marc.renneville(at)cnrs.fr 

Web : m.renneville.free.fr 
Twitter : @mrenneville
CV : cv.archives-ouvertes.fr/marc-renneville

À lire sur Criminocorpus :

 

Bibliographie 
 

Articles (revues ou participation à des ouvrages collectifs)

  • « Usages de Cesare Beccaria dans les Archives de l’anthropologie criminelle » in M. Porret et E. Salvi (dirs), Cesare Beccaria. La controverse pénale. XVIIIe-XXIe siècles, Rennes, PUR, 2015, pp. 233-244.
  • « Lombroso in France : a paradoxical reception » in P. Knepper and P.-J. Ystehede (eds), Lombroso and his Legacy, Oxford, Routledge, 2013, p. 281-292.
  • “Préface” à Jean-Lucien Sanchez, À perpétuité. Relégués au bagne de Guyane, Paris, Vendémiaire, 2013, p. 7-13.
  • « L’affaire Joseph Vacher : La fin des brevets d’impunité pour les criminels ? », Droit et Cultures. Revue internationale interdisciplinaire, n° 60, « Expertise psychiatrique et sexualité 1850-1930 », 2010/2, p. 129-142.
  • « Criminocorpus, le portail sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière ». Le Temps de l’histoire, 2008, n° 10, p. 185-193
  • « Le crime de Chambige, entre psychologie et littérature » (avec Jacqueline Carroy), Psychologie fin de siècle,RITM. Recherches Interdisciplinaires sur les textes modernes, 2008, n° 38, pp. 193-208.
  • « La criminologie embobinée : Entre science et fiction, les représentations de la folie meurtrière à l’écran », Cahiers d’histoire et de philosophie des sciences. Actes du congrès d’histoire des sciences et des techniques - Poitiers 2004, 2006, p. 250-259.
  • « The French Revolution and the Birth of Criminology » in P. Becker and R. Wetzell (Eds.), The criminal and His Scientists : A new History of Criminology, Cambridge University Press, 2006, p. 25-41.
  • « Le corps de l’esprit. La phrénologie dans l’histoire du corps médicalisé » in Elisabeth Belmas et Marie-José Bertrand (dirs.), Corps Santé Société, Éditions Nolin, 2005, p. 127-135.
  • « Une cause passionnelle passionnante : Tarde et l’affaire Chambige (1888) », Champ pénal/Penal Field, 2005. http://champpenal.revues.org/document260.html
  • « Tarde 2004 : D’une criminologie à l’autre », Champ pénal / Penal fields, 2005. http://champpenal.revues.org/document284.html
  • « L’Histoire des crimes et des peines. A propos de quelques initiatives prises par l’administration pénitentiaire (2001-2004), Revue de l’Agenais, 2005, n° 1, pp. 557-570.
  • « Le délit du corps en criminologie. Du « type criminel » au « type » criminel » in N. Queloz et al. (dir.),Kriminologie - Wissenschaftliche und praktische Entwicklungen : gestern, heute, morgen. La criminologie - Evolutions scientifiques et pratiques : hier, aujourd’hui et demain, Zurich, Ruegger et Verlag, 2004, pp. 71-84.
  • « Le criminel saisi par la psychologie », PSN Psychiatrie. Sciences humaines. Neurosciences, vol. II, n° 4, sept.-oct. 2004, pp. 10-18.
  • « Psychiatrie et prison : une histoire parallèle », Annales médico-psychologiques, 2004, vol. 162, n° 8, pp. 653-656.
  • « Les deux figures de la déraison criminelle », Irresponsabilité des malades mentaux : état des lieux, Actualité Juridique / Pénal, 2004, n° 9, pp. 309-311.
  • « La belle époque de l’anthropologie criminelle » et « L’hirondelle de la criminologie » [préface et postface] pour la réédition de Gabriel Tarde, La criminalité comparée, Paris, Les empêcheurs de penser en rond, 2004 (première édition : 1886) pp. 7-23, pp. 207-217.
  • « Connaissez-vous Gabriel Tarde ? », L’Histoire, sept. 2004, n° 290, pp. 27-28.
  • « Le microbe et le bouillon de culture : Lacassagne à la recherche d’une criminologie du milieu », Gryphe. Revue de la bibliothèque de Lyon, 2004, n° 8, pp. 14-19.
  • « Pour la création d’un centre national de ressources historiques sur les crimes et les peines », Champ pénal / Penal fields, 2004, vol. 1. http://champpenal.revues.org/document36.html
  • « Science ou élucubrations ? La bosse du crime », L’Histoire, mai 2004, n ° 287, pp. 79-85.
  • « Aliénisme » in Dominique Lecourt et al., Dictionnaire d’histoire de la pensée médicale, Paris, PUF, 2004, pp. 26-29.
  • « La phrénologie : méthode et controverse » in B. Andrieu (Dir.), L’invention du cerveau, Paris, Press Pocket, 2002, pp. 77-110.
  • « Obsessions. Indices historiques pour une généalogie des soins obligés » in Les soins pénalement obligés ou l’utopie de la triple entente, Paris, Dalloz, 2002, pp. 7-27.
  • « L’hygiène à l’AFAS : un combat conciliant » in H. Gispert (Dir.), L’Association française pour l’avancement des Sciences 1872-1914, un projet politique pour une société savante, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2002, pp. 305-312.
  • « Politiques de l’hygiène à l’AFAS (1872-1914) in P. Bourdelais (dir.), Les hygiénistes. Enjeux, modèles et pratiques, Paris, Belin, 2001, pp. 77-96.
  • « De la Bastille à Charenton ? L’institutionnalisation de l’expertise mentale de Georget à Morel » in Equinoxe. Revue de sciences humaines, « Homo criminalis. Pratiques et doctrines médico-légales (XVIe-XXe siècles), n° 22, automne 1999, pp. 53-64.
  • « Le propre de l’ordre. Hygiène et biopolitique en République », Revue de synthèse, 1999, 4e série, n° 4, octobre-décembre 1999, pp. 621-635.
  • (en collaboration avec Laurent Loty), « Penser la transformation des rapports entre le scientifique et le non scientifique » in L ‘Histoire des sciences de l’homme, ouvrage collectif, Paris, L’Harmattan, 1999, pp. 247-263.
  • « La boue sociale : Image du peuple et crimes de foules au XIXe siècle », 1998, M. Kail et G. Vermes (Ed.), La psychologie des peuples et ses dérives, Paris, CNDP, 1999, pp. 83-108.
  • « L’Hygiène à l’AFAS : un berceau pasteurisé », L’Association française pour l’avancement des sciences. Diffuser et promouvoir les sciences (1872-1914), Orsay, Paris Onze Editions, 1998, pp. 173-180.
  • « La main homicide. La folie criminelle dans le savoir aliéniste de la première moitié du XIXe siècle », Le Journal de Nervure, n° 6, septembre 1998, pp. 1-2, 8-9 ; n° 7, octobre 1998, pp. 1-2, 8-10.
  • « De la régénération à la dégénérescence. La science de l’homme face à 1848 », Revue d’histoire du XIXe siècle, n° spécial « Nouveaux regards sur 1848 », 1997, n°15, pp. 7-19.
  • (en collaboration avec Laurent Mucchielli) « Les causes du suicide : pathologie individuelle ou sociale ? Durkheim, Halbwachs et les psychiatres de leur temps (1830-1930), Déviance et société, 1998, vol. 22, n° 1, pp. 3-36. Lire l’article en ligne sur le site « Les classiques en sciences sociales »
  • « Un musée d’anthropologie oublié : le cabinet phrénologique de Dumoutier », Bulletins et mémoires de la Société d’anthropologie de Paris, 1998, n.s., t. 10, n° 3-4, pp. 477-484.
  • « Lumière sur un crâne ? Une lecture de la découverte de l’atavisme criminel » in J. Carroy & N. Richard (Ed.), La découverte et ses récits, Paris, L’ Harmattan, 1998, pp. 15-36. http://m.renneville.free.fr/?p=22
  • « Rationalité contextuelle et présupposé cognitif. Réflexion épistémologique sur le cas Lombroso ». Revue de Synthèse, 4e série, n° 4, oct.-déc. 1997, pp. 497-528.
  • « Vice, vitriol, déviance. (Repères historiques sur les rapports entre criminologie et anthropologie XVIIe-XXe siècle) in T. Albernhe (Ed.), Criminologie et psychiatrie, Paris, Ellipses, 1997, pp. 411-417.
  • « Un terrain phrénologique dans le Grand Océan (autour du voyage de Dumoutier à bord de L’Astrolabe en 1837-40) » in C. Blanckaert (Ed.), Le terrain des sciences humaines (Instructions et enquêtes. XVIIIe-XXe siècle), Paris, L’Harmattan, 1996, pp. 89-138.
  • « Les théories biologiques de la criminalité », Revue internationale de biologie et de médecine (M/S), décembre 1995, vol. 11, n° 12, pp. 1720-24.
  • « Entre nature et culture : la médecine du crime dans la première moitié du XIXe siècle » in L. Mucchielli (Ed),Histoire de la criminologie française, Paris, L’Harmattan, 1995, pp. 29-53.
  • « La réception de Lombroso en France (1880-1900) » in L. Mucchielli (Ed), Histoire de la criminologie française, Paris, L’Harmattan, 1995, pp. 107-135.
  • « Alexandre Lacassagne : Un médecin-anthropologue face à la criminalité (1843-1924) », Gradhiva (Revue d’histoire et d’archives de l’anthropologie), 1995, n° 17, pp. 127-140.
  • « Phrénologie et criminologie », Revue internationale de philosophie pénale et de criminologie de l’acte, décembre 1994, n° 5-6, pp. 247-268.
  • « L’anthropologie du criminel en France », Criminologie (Acta criminologica), vol. XXVII, septembre 1994, n° 2, pp. 185-209. http://www.erudit.org/revue/crimino/1994/v27/n2/index.html

Ouvrages.

  • La médecine du crime. Essai sur l’émergence d’un regard médical sur la criminalité en France (1785-1885), Lille-Villeneuve d’Ascq, ANRT-Presses universitaires du Septentrion, 1997, 2 vols, 984 p.
  • (en collaboration avec C. Blanckaert, L. Blondiaux, L. Loty et N. Richard), L’ Histoire des sciences de l’homme (Trajectoire, enjeux et questions vives), Paris, L’Harmattan, coll. « Histoire des sciences humaines », 1999, 308 p.
  • Le langage des crânes (Une histoire de la phrénologie), Paris, Sanofi-Synthélabo / Le Seuil, Collection « Les Empêcheurs de penser en rond », 2000, 354 pages. Préface du professeur Georges Lantéri-Laura.
  • Crime et folie. Deux siècles d’enquêtes médicales et judiciaires, Paris, Fayard, 2003.