Les auteurs /

Vimont (Jean-Claude)

Jean-Claude Vimont  †, historien, maître de conférences d’histoire contemporaine, directeur du département d’histoire de l’Université de Rouen, membre du Grhis, était docteur en histoire de l’Université Denis Diderot-Paris 7.

Jean-Claude Vimont était membre du comité de rédaction de Criminocorpus et membre correspondant du CLAMOR.

Depuis sa thèse dirigée par Michelle Perrot, il a consacré l’essentiel de ses recherches et publications à l’histoire de la justice, plus précisément à l’histoire pénale et aux univers carcéraux. Il a ainsi abordé les univers pénitentiaires des détenus politiques aux XIXe et XXe siècles, des internés étrangers durant le premier conflit mondial, des mineurs de justice et des multirécidivistes relégués en métropole de 1938 à 1970. À l’occasion d’articles ou de synthèses, il a tenté de cerner les principales évolutions du monde des prisons contemporaines.

La bibliographie proposée ici privilégie ces différents axes de recherche. 
 

À lire sur Criminocorpus :

 

Sur la détention politique :

  • « La « brutalisation » du journal intime d’une internée civile pendant le second conflit mondial » dans Rolf Wintermeyer (dir.), Moi public et moi privé dans les mémoires et écrits autobiographiques du XVIIe siècle à nos jours, Rouen, PURH, 2008, p. 225-238
  • « Les pamphlets d’épurés incarcérés après la Libération » dans Michel Biard (dir.), Combattre, tolérer ou justifier ? Ecrivains et journalistes face à la violence d’Etat (XVIe-XXe siècle), Rouen, Presses universiatires de Rouen et du Havre (PURH), Cahiers du Grhis, 2009, p. 145-174.
  • « Sexualité et sociabilité dans les quartiers de détention politique » dans Dieu(x) et Hommes, Histoire et iconographie des sociétés païennes et chrétiennes de l’Antiquité à nos jours, Mélanges en l’honneur de Françoise Thélamon, S. Crogiez-Petrequin (éd.), Mont-Saint-Aignan, PURH, 2005, p. 519-534.
  • « Images ambiguës d’un navire immobile : la prison de Fresnes des épurés », Sociétés et représentations, 2004, n°18, p. 217-231.
  • « Les jeunes communards incarcérés dans le quartier correctionnel de la prison de Rouen », dans La Commune de 1871, L’événement, les hommes et la mémoire, Actes du colloque de Montbrison les 15 et 16 mars 2003, C. Latta (éd.), Saint-Etienne, 2004, p. 249-263.
  • « Victor Hugo contre la déportation », Contribution au colloque international Victor Hugo, la politique, le droit, la société ou Pro jure contra legem à Toulouse les 2 et 3 avril 2002 ayant fait l’objet d’une édition électronique, Trames, n°10, 2002, p. 391-398.
  • « Le caricaturiste enfermé. L’histoire de la justice en France et les représentations iconographiques », dans Histoire, images, imaginaire, P. DUPUY (éd.), Pise, 2002, p. 147-163.
  • « La prison politique sous Louis-Philippe : un jeu paradoxal entre associés-rivaux » dans S. Caucanas et R. Cazals,Armand Barbès et les hommes de 1848, Carcassonne, 1999, p. 139-151.
  • « Les déportés républicains de 1858 », Trames, 1999, p. 67-80.
  • « Détention et/ou déportation : hésitations au seuil de la réforme du Code pénal de 1832 » dans B. Garnot, Ordre moral et délinquance de l’Antiquité au XXe siècle, Dijon, EUD, 1994, p. 455-463.
  • « Le premier « quartier politique » de Fontevraud », Fontevraud, Histoire et archéologie, n°2, 1994, p.97-106.
  • La prison politique en France. Genèse d’un mode d’incarcération spécifique (XVIIIe-XXe siècles), Paris, Anthropos-Economica, 1993.
  • « Un survivant Barbe-Marbois, et un tabou, la déportation » dans La Révolution française et le XIXe siècle, Paris, Editions Créaphis, 1992, p.37-55.
  • « André Chazal, époux de Flora Tristan : un prisonnier réformateur » dans 1848, Révolutions et mutations au XIXe siècle, n°7, 1991, p.73-81.
  • « Enfermer les politiques. La mise en place des « régimes politiques » de détention » dans Répression et prison politiques aux XIXe siècle, Société d’histoire de la Révolution de 1848, Paris, Editions créaphis, 1990, p. 189-203.
  • « Doullens 1839 : le quartier de détention politique menacé par le cellulaire et la résistance victorieuse des prisonniers républicains » dans Les espaces révolutionnaires, Paris, CTHS, 1989, p. 323-342
  • « Sylvain Dumon et la détention. Au cœur d’une réforme majeure de la pénalité politique en France », Revue de l’Agenais, 1988, p.227-288.

Sur les internés étrangers du premier conflit mondial :

  • « La population du camp d’internement de Garaison dans les Hautes-Pyrénées (1914-1919) » dans De la guerre réglée à la guerre totale, Paris, CTHS, 1997, p. 93-108.
  • « Garaison, un camp de familles internées dans les Hautes-Pyrénées (1914-1919) », Trames, n°1, 1996, p.19-32.
  • « Mémoire d’un Français, de sa vie et de son arrestation pendant la guerre franco-allemande de 1914 », Trames, n°1, 1996, p. 33-36.

Sur les mineurs de justice :

  • « La déontologie de la recherche en matière de dossiers individuels » dans Ecrits protégés, écrits ignorés, Le suivi social des jeunes à travers leur dossier, CNAHES et Direction des Archives de France, Paris, La Documentation française, collection Actes de colloques, 2010 ( à paraître)
  • Ludivine Bantigny et Jean-Claude Vimont (dir.), « Les dossiers personnels et leurs usages en histoire » dans Sous l’œil de l’expert, Rouen, Presses universitaires de Rouen et du Havre (PURH), 2010 (à paraître)
  • « Des corps meurtris au cœur des expérimentation pénales. Les « boîtes à horloge » du Bicêtre rouennais », Revue de l’enfance irrégulière, n°8, décembre 2006, p. 37-47
  • ( direction de ce recueil) Jeunes, déviances et identités du XVIIIe au XXe siècle, Cahiers du Ghris, n°15, Mont-Saint-Aignan, PURH, 2005.
  • « Jeunes, déviances et identités », Cahier du Grhis, n°15, 2005, p. 5-11.
  • « Des coupables aux victimes, l’archéologie de la production d’une identité du mineur délinquant au XIXe siècle »,Cahier du Grhis, n°15, 2005, p. 33-45.
  • « Jeunes et déviances dans les maîtrises de l’Université de Rouen », Cahier du Grhis, n°15, 2005, p. 131-141.
  • « Le docteur Vingtrinier et les mineurs de l’agglomération rouennaise », Actes du colloque Aimé Vingtrinier à Lyon en novembre 2003, dans Etre Lyonnais, Identité et régionalité, hommage à Aimé Vingtrinier, B. Bruno et G. Gardes (dir.), Lyon, Jacques André, 2005, p.77-84.
  • « Innovation sociale et expérimentation pénale : analyse de l’échec du patronage des mineurs délinquants en Normandie pendant la première moitié du XIXe siècle », Mémoires de la protection sociale, 2004, n°3, p. 25-36.
  • « Les jeunes communards incarcérés dans le quartier correctionnel de la prison de Rouen », dans La Commune de 1871, L’événement, les hommes et la mémoire, Actes du colloque de Montbrison les 15 et 16 mars 2003, C. Latta (éd.), Saint-Etienne, 2004, p. 249-263.
  • « Assistance et discipline », Mémoires de la protection sociale, 2003, n°2, p. 17-20.
  • « Les offres d’éducation correctionnelle et les mineurs des deux sexes traduits devant le tribunal correctionnel de Rouen au XIXe siècle », dans Femmes et Justice pénale XIXe-XXe siècles, Actes du colloque international Justice et différences des sexes, XIXe-XXe siècles à Angers du 17 au 19 mai 2001, C. Bard, F. Chauvaud, M. Perrot, J.-G. Petit (éd.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes (PUR), 2002, p. 317-326.
  • « Un autre médecin-chef dénonce l’horreur pénitentiaire... A-B Vingtrinier », Bulletin de la société d’émulation de Seine-maritime, 1999, p. 29-38.
  • « Vulgarisation et propagande : le « Colon de Mettray » d’Eugène Nyon », Trames, N°6, 1999, p. 137-150.
  • « Les graffiti de la colonie pénitentiaire des Douaires », Histoire et Archives, n°2, 1998, p. 139-153.
  • « Le docteur Vingtrinier et les mineurs de justice », Trames, n°3, 1998, p. 157-167.
  • « La Franc maçonnerie rouennaise et la colonie pénitentiaire de Petit-Quevilly (1843-1865), dans Religion et société, Paris, CTHS, 1995, p. 209-223.

Sur les relégués de 1938 à 1970 :

  • « Des corps usés et maltraités, les multirécidivistes relégués de 1938 à 1970 » dans Frédéric Chauvaud (dir.), Corps saccagés, Une histoire des violences corporelles du siècle des Lumières à nos jours, Rennes, Presses universitaires de Rennes (PUR), 2009, p. 163-174.
  • « L’observation des relégués (1947-1970) », Crime, Histoire et Sociétés, Volume 13, n°1, 2009, p. 49-72
  • « La honte sociale et l’historien », Histoire@politique, Politique, culture, société, revue électronique du centre d’histoire de Sciences Po, ,n°7, janvier-avril 2009.
  • « Le « traitement » des relégués en France après 1945 et les concepts de Lombroso », Essais de philosophie pénale et de criminologie, Dalloz, volume 8, 2009, p. 129-148.
  • « Stigmatisation et souffrance sociale des relégués, 1947-1970 », dans Histoires de la souffrance sociale, F. Chauvaud (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes ( PUR), 2007, p. 63-73.
  • « L’œuvre salutiste de Radepont et l’assistance aux relégués », Mémoires de la protection sociale, 2005, n°4, p. 103-124.
  • « La haine des récidivistes après 1945 », dans Frédéric Chauvaud et Ludovic Gaussot, La haine, Histoire et actualité, Rennes, Presses universitaires de Rennes (PUR), 2007, p. 255-264
  • « Les missions des assistantes sociales dans la réforme pénitentiaire après 1945 », Mémoires de la protection sociale en Normandie, n°6, 2007, 89-96
  • « La honte sociale et l’historien : perspectives de recherche », Mémoires de la protection sociale en Normandie, n°7, 2008, p. 83-93
  • « La jeunesse des relégués (1942-1970) », dans Jean-Claude Caron, Annie Stora-Lamarre et Jean-Jacques YvorelLes âmes mal nées, Jeunesse et délinquance urbaine en France et en Europe (XIXe-XXIe siècles), Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, 2008, p. 341-353
  • « La dangerosité des relégués « antisociaux » en France de 1948 à 1970 » dans Paul Mbanzoulou, Hélène Bazeix, Olivier Razac, Joséfina Alvarez, Les nouvelles figures de la dangerosité, Paris, L’Harmattan, Collection Sciences criminelles, 2008, p. 41-51.
  • « Les récidivistes au cœur de la réforme pénitentiaire » dans Jean-Pierre Allinne (dir.), La récidive, représentations et traitement, Presses universitaires de Rennes (PUR), 2010 (à paraître)
  • « Pierre Cannat, cheville ouvrière des réformes pénales après 1945 » dans Les intellectuels dans la cité, Identité, sociabilité et fonctions intellectuelles, de l’Antiquité à nos jours, Rouen, Presses universitaires de Rouen et du Havre (PURH), 2010 ( à paraître)
  • Ludivine Bantigny et Jean-Claude Vimont (dir.), « Les dossiers personnels et leurs usages en histoire » dans Sous l’œil de l’expert, Rouen, Presses universitaires de Rouen et du Havre (PURH), 2010 (à paraître)
  • Jean-Claude Vimont, « Les dossiers judiciaires de personnalité et la Réforme pénitentiaire (1045-1970 » dans Ludivine Bantigny et Jean-Claude Vimont (dir.) Sous l’œil de l’expert, Rouen, Presses universitaires de Rouen et du Havre (PURH), 2010 (à paraître)

Sur les prisons et l’histoire de la justice en général :

  • « Le pécule, l’argent des prisons » dans Les Français et l’argent du XIXe siècle à nos jours, Colloque international organisé par le Grhis, Rouen, Presses universitaires de Rouen et du Havre (PURH), 2010 (à paraître)
  • Jean-Claude Vimont, « Graffiti à Gaillon, la colonie pénitentiaire des Douaires », Criminocorpus. Histoire de la justice, des crimes et des peines, 2009
  • Jean-Claude Vimont, « Phrénologie à Rouen, les moulages du musée Flaubert d’histoire de la médecine », Criminocorpus. Histoire de la justice, des crimes et des peines, , 2009
  • Jean-Claude Vimont, « Saint-Brieuc et Charles Lucas (1803-1889) », Criminocorpus. Histoire de la justice, des crimes et des peines, 2009
  • Jean-Claude Vimont, « Pont-l’Evêque, prison de philanthropes », Criminocorpus. Histoire de la justice, des crimes et des peines, 2009
  • Jean-Claude Vimont, « Graffiti en péril ? », Sociétés et Représentations, n°25, 2008, p.193-202
  • « Les missions des assistantes sociales dans la Réforme pénitentiaire après 1945 », Mémoires de la protection sociale, n°6, 2007, p. 89-96.
  • « Médecine et espace carcéral en Normandie au XIXe siècle », Cahier du Grhis, n°16, 2005, p. 105-118.
  • « Aux marges des milieux populaires : Recherches récentes dans le champ de l’histoire de la justice à l’Université de Rouen », dans L’Histoire sociale et politique en Haute-Normandie, Hommage au professeur Marcel Boivin (1921-1985), Y. Marec (dir.), Rouen, 2005, p. 57-63.
  • « Revisiter le docteur Villermé », Villes en crise ? Actes du colloque Les politiques municipales face aux pathologies urbaines de 1789 à l’an 2000 à l’Université de Rouen du 4 au 7 décembre 2002, dans Y. Marec (éd.), Paris, Créaphis, 2005, p. 13-19.

    La Prison. A l’Ombre des hauts murs, Paris, Gallimard, 2004.
  • « L’incarcération à travers l’histoire. Tentative d’approche historique des rapports des commissions d’enquête parlementaire sur les prisons », Fondations, n°10, 1999, p. 57-67.
  • « L’humanisation des détentions à la lumière des incarcérations de VIP », Le Croquant, N°22, 1997, p.125-132.
  • « Le musée national des prisons », Trames, n°2, 1997, p. 89-99.
  • « Cent mille briques. Aspects du patrimoine pénal de Haute-Normandie », Trames, N°2, 1997, p. 89-99.
  • « Phrénologie rouennaise : les collections retrouvées », Bulletin de la société d’émulation de Seine-Maritime, Rouen, 1995, p. 39-59.
  • « N’y touchez pas, vous le briseriez... ou l’échec de 1843 » (en collaboration avec M. Kaluszynski et P. Robert) dans P. Robert (ed.), Entre l’ordre et la liberté : la liberté provisoire. Deux siècles de débats, Paris, L’Harmattan, 1992, p. 97-122.
  • Punir autrement. Les prisons de Seine-Inférieure pendant la Révolution, Rouen, CRDP, 1989.