Expositions

Prisons

Le centre de jeunes détenus de Fleury-Mérogis

Le centre de jeunes détenus de Fleury-Mérogis

Jean-Lucien Sanchez

21 mars 2023

Le bureau de la donnée, de la recherche et de l’évaluation de la direction de l’administration pénitentiaire (ministère de la Justice), en partenariat avec la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, la direction interrégionale des services pénitentiaires de Paris, le Centre pour les humanités numériques et l’histoire de la justice (CLAMOR), les Archives départementales de l’Essonne, l’École nationale d’administration pénitentiaire, l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse, l’Agence publique pour l’immobilier de la justice, la Délégation à l’information et à la communication du ministère de la Justice et les Archives nationales, propose cette exposition virtuelle consacrée à l’histoire du centre de jeunes détenus de Fleury-Mérogis. Réalisée par Jean-Lucien Sanchez, chargé d’études en histoire au bureau de la donnée, de la recherche et de l’évaluation, elle présente l’histoire de cet établissement pénitentiaire de 1963 aux années 2000 à travers une iconographie issue de fonds conservés, principalement, aux Archives nationales.

En complément de cette exposition, vous pouvez également consulter le Cahier d’études pénitentiaires et criminologiques intitulé « La prise en charge pénitentiaire des mineurs : l’exemple du centre de jeunes détenus de Fleury-Mérogis, 1963-2016 ».

Fonds d’archives consultés :

- Archives nationales : dossiers de fonctionnement de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (19960148/152-156, 1964-1978 ; 20010204/31-32, 1980-1992 ; 20030010/82-83, 1999-2002) ; dossiers de principe concernant les mineurs détenus versés par la direction de l’administration pénitentiaire et le cabinet de la garde des Sceaux, Marilyse Lebranchu (19960136/45, mineurs et jeunes adultes, 1951-1981 ; 19960136/66, classification des jeunes condamnés, 1950-1964 ; 19960136/112, groupe de travail détention des mineurs, 1962 ; 19960279/2, recensement des jeunes condamnés, 1949-1951 ; 19960279/25, régime des détenus mineurs, 1946 ; 19960279/26, destination à donner aux détenus mineurs, 1946-1950 ; 19960279/50, institutions spéciales pour mineurs condamnés, 1952 ; 19960279/58, prisons-écoles, 1953 ; 20030010/146-147, mineurs en détention, 1998-2001 ; 20070335/37-38, mineurs et jeunes détenus, 1956-1996).

- Archives départementales de l’Essonne : 930W24 (cabinet du préfet de l’Essonne, maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, 1967-1970), 958W45 (cabinet du préfet de l’Essonne, maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, 1969-1971), 1436W4 (documents sur la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis déposé par un agent de l’administration pénitentiaire) et 1553W1806 (direction départementale de l’équipement de l’Essonne, fonds de dossier concernant la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, 1968).

Le centre de jeunes détenus de Fleury-Mérogis

Auteurs :
Jean-Lucien Sanchez.

Citer cette exposition :
Jean-Lucien Sanchez. Le centre de jeunes détenus de Fleury-Mérogis, Musée Criminocorpus publié le 21 mars 2023, consulté le 1 mars 2024. Permalien : https://criminocorpus.org/fr/ref/176/54/

Crédits :

BLANCHARD, Véronique, GARDET, Mathias, Mauvaise graine. Deux siècles d’histoire de la justice des enfants, Paris, Éditions Textuel, 2017.

BOULLANT, François, « 1974 : “L’affaire Mirval” », Cultures & Conflits [En ligne], 55, automne 2004.

CANNAT, Pierre, La Prison-École, Paris, Recueil Sirey, 1955.

CHANTRAINE, Gilles (dir.), Les prisons pour mineurs. Controverses sociales. Pratiques professionnelles. Expériences de réclusion, rapport de recherche, Mission de recherche « Droit et justice » / Direction de la protection judiciaire de la jeunesse, juillet 2011.

CUAU, Bernard, L’Affaire Mirval ou comment le récit abolit le crime, Paris, Presses d’aujourd’hui, 1976.

EPSTEIN, Renaud, On est bien arrivés. Un tour de France des grands ensembles, Paris, Le Nouvel Attila, 2022.

GAYRAUD, Albert, « La prison-école d’Oermingen », Revue pénitentiaire et de droit pénal, 1952, p. 680-689.

LAZERGES, Christine, BALDUYCK, Jean-Pierre, Rapport au Premier ministre, Mission interministérielle sur la prévention et le traitement de la délinquance des mineurs, Réponses à la délinquance des mineurs, avril 1998.

LE CAISNE, Léonore, Avoir 16 ans à Fleury. Ethnographie d’un centre de jeunes détenus, Paris, Éditions du Seuil, 2008.

MINISTÈRE DE LA JUSTICE, ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE, Rapports annuels d’activité, 1945-2011.

PETIT, Jacques-Guy, CASTAN, Nicole, FAUGERON, Claude, PIERRE, Michel, ZYSBERG, André, Histoire des galères, bagnes et prisons, XIIIe-XXe siècles : introduction à l’histoire pénale de la France, Toulouse, Éditions Privat, 1991, coll. « Bibliothèque historique Privat ».

SALLE, Gregory, L’utopie carcérale. Petite histoire des « prisons modèles », Paris, Éditions Amsterdam, 2016.

VIMONT, Jean-Claude, « Les emprisonnements des maoïstes et la détention politique en France (1970-1971) », Criminocorpus [En ligne], Justice et détention politique, 2015.

YVOREL, Élise, « À la marge des prisons pour mineurs : les prisons-écoles, des structures carcérales à vocation éducative et professionnalisante », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], 7 | 2005.

YVOREL, Élise, Les Enfants de l’ombre. La vie quotidienne des jeunes détenus au XXe siècle en France métropolitaine, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2007.

Remerciements :

L’auteur remercie la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, la direction interrégionale des services pénitentiaires de Paris, les Archives départementales de l’Essonne, les Archives nationales, l’École nationale d’administration pénitentiaire, l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse, l’Agence publique pour l’immobilier de la justice, le bureau des affaires immobilières de la direction de l’administration pénitentiaire, la Délégation à l’information et à la communication du ministère de la Justice, le Département des archives, de la documentation et du patrimoine du ministère de la Justice et l’équipe du CLAMOR.

Edition en ligne : Delphine Usal, chargée d’édition, Centre pour les humanités numériques et l’histoire de la justice (CLAMOR, UAR 3726)