Bibliothèque /

Du « bon juge » aux « juges rouges » : les juges contestataires

Titre complet
Du « bon juge » aux « juges rouges » : les juges contestataires
Auteur(s)
Colombani (Hervé), Farcy (Jean-Claude)
Source
Archives départementales de Paris/Comité d’histoire de la Ville de Paris

Conférence filmée le 15 novembre 2018 dans le cadre de la deuxième saison du cycle de conférences « Sur la sellette, une histoire de la justice à Paris » proposé aux Archives de Paris en partenariat avec le Comité d’histoire de la Ville de Paris.

Le 14 mars 1898, Clemenceau publie en première page de L’Aurore, sous le titre « Un bon juge », un article relevant l’acquittement d’une fille mère poursuivie pour vol d’un pain dans une boulangerie. Rapidement, la presse reprend l’expression pour qualifier le président du tribunal de Château-Thierry auteur de ce jugement. Le 25 octobre 1975, le magazine Paris-Match porte en couverture un photomontage des visages de six juges « contestataires » sous le titre « Ils veulent une nouvelle justice. On les appelle les juges rouges ». Au premier plan, comme à l’avant-garde, figure le juge d’instruction Patrice de Charette qui avait, un mois auparavant, placé en détention préventive un patron à la suite d’un accident de travail mortel. L’expression de « juges rouges » reste associée à l’action de quelques magistrats pendant cette seconde moitié des années 1970. Faisant figure de fortes têtes, ces juges suscitent de forts remous au sein de la magistrature en s'écartant de l’application stricte du droit par l’appel à l’équité. Ces moments de contestation, éphémères, nous interrogent sur les raisons de leur apparition comme sur leur portée pour la justice, les juges et le droit.

Jean-Claude Farcy, ancien chargé de recherche au CNRS, a travaillé sur l’histoire rurale et l’histoire de la justice de la France des XIXe et XXe siècles. Jean-Claude Farcy est membre du comité de rédaction de Criminocorpus (rédacteur en chef de la plateforme de 2011 à 2013).

Voir aussi
Le gibet de Montfaucon par Pierre Prétou
Juger les crimes « énormes ». Le parricide dans la jurisprudence du Palais (XVIIIe-XIXe siècles) par Julie Doyon
L'affaire Dreyfus dans la rue : Paris et le procès Zola par Marie Aynié
Le Palais de justice de Paris sous l’œil des chroniqueurs judiciaires et des dessinateurs (vers 1880-vers 1940) par Frédéric Chauvaud


Mots-clés
contestation magistrature Magnaud (Paul) juges bons juges juge Magnaud Charette (Patrice de) affaire Chapron juges rouges juge Charette