Les auteurs /

Ménard (Hélène)

Agrégée d’histoire et maître de conférences en Histoire romaine à l’Université Paul-Valéry Montpellier III et membre de l’EA 4424 – CRISES, Hélène Ménard a travaillé sur l’ordre public à Rome et dans les villes de l’Occident romain à l’époque impériale. Elle s’intéresse à la justice, dans le cadre plus général des pouvoirs et de leur perception, des normes et de la régulation sociale. Elle étudie plus particulièrement les sanctions pénales, notamment la damnatio ad bestias ou condamnation des criminels à être livrés aux bêtes (fauves, ours, taureaux…) lors de spectacles, à partir des sources juridiques, littéraires, martyrologiques et iconographiques.

Elle est également membre du comité de rédaction d’Histoire Urbaine.

Hélène Ménard est membre du comité de rédaction de Criminocorpus.

Contact  : helene.menard[at]univ-montp3.fr 
 

À lire sur Criminocorpus :

Bibliographie

Ouvrage : 

  • Maintenir l’ordre à Rome (IIe-IVe siècles ap. J.-C.), Seyssel, Champ Vallon, coll. Époques, 2004, 287 p.

Articles : 

  • « Le vol dans les tablettes de la Bretagne romaine (Britannia) », Revue Historique de Droit Français et Étranger, n° 78-2, avril-juin 2000, p. 289-299.
  • « L’insécurité dans la Rome impériale : entre réalité et imaginaire », Histoire urbaine, 2, décembre 2000, p. 59-71. Repris dans Rome, ville et capitale : de Jules César à la fin des Antonins, articles réunis et présentés par Sabine Lefebvre, Paris, 2001.
  • « Un aspect de la custodia templorum : les aeditui », dans Pouvoir et religion dans le monde romain, en hommage à Jean-Pierre Martin, dir. A. Vigourt, X. Loriot, A. Badel-Bérenger, B. Klein, Paris, Presses universitaires de la Sorbonne, 2006, p. 231-243.
  • « Corrigere et mollire : les autorités face à l’émeute, dans le monde romain, à l’époque impériale », dans Les régulations sociales dans l’Antiquité, sous la dir. de Michel Molin, PUR, Rennes, 2006, p. 251-260.
  • « La persécution de Dèce à la lumière de la Passio Sancti Saturnini : “Vinxit ad tauri iniugati plebs furibunda  », dans La « crise » de l’Empire romain de Marc Aurèle à Constantin, M.-H. Quet (dir.), Paris, PUPS, 2006, p. 497-510.
  • « La mémoire et sa condamnation d’après les codes tardifs : l’exemple d’Héraclien en 413 », dans Mémoire et Histoire. Les procédures de condamnation dans l’Antiquité romaine. Etudes réunies par Stéphane Benoist, Metz, 2007, p. 267-278.
  • « L’exil, enjeu de la sainteté : remarques sur la construction de la figure de l’évêque en Italie dans la seconde moitié du IVe siècle » dans Blaudeau, Philippe (éd.), « Exil, relégation, déportation : les tribulations du sage et du saint durant l’Antiquité romaine et chrétienne (Ier et VIe s. ap. J.-C.) », Paris, De Boccard, 2008, p. 241-253.
  • « Ammien Marcellin : l’historien et la “mémoire judiciaire” à la fin du IVe siècle de n. è. », dans Poncet, Olivier et Storez-Brancourt, Isabelle (éd.). « Histoire de la Mémoire judiciaire ». Paris : Ecole Nationale des Chartes, Coll. Etudes et rencontres de l’Ecole des Chartes n°29, 2009, p. 269-287.
  • « Du “prédateur” à la proie : criminels livrés aux bêtes dans la Rome antique », dans Du prédateur Prédateurs dans tous leurs états.Évolution, Biodiversité, Interactions, Mythes, Symboles. XXXIe rencontres internationales d’archéologie et d’histoire d’Antibes. Sous la direction de J.-P. Brugal, A. Gardeisen, A. ZuckerÉditions APDCA, Antibes, 2011, p. 503-515.
  • « Convicium et clamor : la justice romaine face aux cris de la foule ». Colloque International « Clameurs publiques et émotions judiciaires, de l’Antiquité à nos jours », Actes du colloque organisé par Michel Cassan, Pierre Pretou et Frédéric Chauvaud, Poitiers, 8-9 décembre 2011 (à paraître aux PUR).