Expositions

Bagnes

La véritable histoire de la bagnarde Marie Bartete

La véritable histoire de la bagnarde Marie Bartete

Katia-Christiane Ferré, Vanessa Van de Walle

26 octobre 2022

Très peu d’archives subsistent sur la vie personnelle des femmes envoyées au bagne de Guyane et de Nouvelle-Calédonie. Une fiche matricule et pour certaines parfois un peu plus d’informations dans leur dossier individuel : une date de libération, quelques documents administratifs établis pendant l’incarcération, très rarement des courriers…
Parmi ces femmes arrivées en Guyane entre la deuxième moitié du XIXe siècle et le dernier convoi de 1905, l’une d’entre elles se distingue par les évocations qui lui ont été consacrées :  Marie Bartete, connue à tort comme la dernière bagnarde. Pour en écrire la véritable histoire, nous retraçons son parcours en confrontant ce qui a été rapporté sur sa vie à la réalité que fait apparaître la consultation de documents d’archives.

Vanessa Van De Walle est archiviste à Cayenne. Elle a présenté et traduit l’ouvrage Condamné, histoire d’un bagnard inconnu, de Blair Niles (éditions Plume verte, 2021).
Christiane Katia Ferré a publié Graine de bagnarde, Marie Bartete (1863-1938) (éditions Saint-Léger, 2013) et co-réalisé le documentaire Matricule 107 (2020). Elle a également fourni une partie de l’iconographie de l’ouvrage « Partir au bagne » de David Canard, éditions Geste (2005).

Sources :

I - Périodiques
À propos de Marie :
- « La police a mis la main… », Le moniteur des Pyrénées (via Le glaneur d’Oloron), 17 décembre 1884.
- « Tribunal correctionnel », La France de Bordeaux et du Sud-Ouest, 5 juin 1888.
- « Départ pour la Guyane », La France de Bordeaux et du Sud-Ouest, 7 mars 1889.
- « La Ville de Saint-Nazaire… », L’indépendant de la Charente-Inférieure, 19 mars 1889.
- MACGOWAN, Alice, « Last woman convict in the capital of crime », Trinidad Guardian, septembre 1931.
- DANAN, Alexis, « Comment ils ont expié : les deux dernières femmes-forçats », Paris-Soir, décembre 1933.
- « De laast vrouw van het bagno », De West, 1936 ou 1937. Collection d’articles en néerlandais, réédités en livre en 1970 « De geschiedenis van het bagno van Frans Guyana » par Finley, D.G.A.
- DANAN, Alexis, « La dernière femme-forçat vient de mourir au bagne », Paris-Soir, 28 avril 1938.
- « 40 bagnards escortent au cimetière, la dernière femme bagnarde », Le Petit Journal (Montréal), 15 mai 1938 (reprise de l’article de Danan, avec la même photo).
- « Napoleon made it Devil’s Island “, Victoria Daily Times (États-Unis), 2 septembre 1938.

À propos de Jeanne Pedebiben et Joannès Esmenotte :
- « Cour d’assises des Basses-Pyrénées… », L’informateur, journal politique régional, 5 février 1878.
- « Cour d’assises des Basses-Pyrénées… », Le mémorial des Basses-Pyrénées, 21 mai 1878.

À propos de Benoît Doux :
- « Arrestation de deux repris de justice », La France de Bordeaux et du Sud-Ouest, 2 septembre 1878.

II – Ouvrages
- VERSCHUUR, Gerrit, Voyage aux trois Guyanes et aux Antilles, Paris, Hachette, 1894.
- DANAN, Alexis, Cayenne, 1934. Réimpression à l’identique des articles parus dans Paris-Soir.
- FERRÉ, Katia-Christiane, Graine de bagnarde. Marie Bartete (1863-1938), Le Coudray-Macouard, Feuillage, 2013.
- KRAKOVITCH, Odile, Les femmes bagnardes, Perrin, Paris, 1998. Ouvrage de référence sur les femmes au bagne.
- RICKARDS, Colin, The man from Devil’s Island, New York, Stain & Day, 1968.
- Statistique pénitentiaire pour l’année 1890, exposé général de la situation des Services et des divers Établissements, présenté à M. le Président du Conseil, Ministre de l’Intérieur, 1893.

III - Ouvrage non publié
- BELBENOIT, René, Rédemption : l’histoire de Mary Bartet (v. 1958). Musée des Cultures guyanaises : fonds personnel de René Belbenoit : 2007.2.344 (1,2).

IV - Thèse
- SANCHEZ, Jean-Lucien, La relégation des récidivistes en Guyane française. Les relégués au bagne colonial de Saint-Jean-du-Maroni, 1887-1953.

V - Archives
Archives départementale des Pyrénées-Atlantiques, Pau
- Registres de naissances de Parbayse (naissance de Jeanne Pedebiben), Arbus (naissance de Jean-Baptiste Bartete), Monein (naissance de Marie Bartete, Jean Pierre Bartete, Jeanne Bartete, décès de Jeanne Bartete, décès de Jean-Baptiste Bartete), d’Aubertin (naissance de Julie Marguerite Barthete).
- Testament de Jean-Baptiste Bartete : 3E11720.
- Enregistrement : bureau de Monein, biens de Jean-Baptiste Bartete, déclaration des mutations par décès : 3Q17/252.
- Registre d’écrou de Jeanne Pedebiben : 2Y2/5 et 2Y4/11.
- Condamnation de Jeanne Pedebiben : 2U382.
- Registre d’écrou de Marie Bartete : 2Y2/23.

Archives départementales de la Gironde, Bordeaux
- Fiche matricule militaire de Benoît DOUX : 1R1267.
- Condamnation de Marie Bartete, tribunal correctionnel de Bordeaux, 10 février 1887 : 3U5047 et 4 juin 1888 : 3U5056.

Service patrimoine de Saint-Laurent-du-Maroni (CIAP)
État-civil (série E)
Registres de naissance : Claude Bartete, Victor Bartete, Marie Eugénie Bartete.
Registre de mariage : Lakhdar Ben Youcef et Marie Bartete.
Registre de décès : Claude (Bartete) Dard, Marie Eugénie Bartete, Lakhdar Ben Youcef et Marie Bartete veuve Lakdar.

1D, Délibération Conseil Municipal 1936-1937
- 29 mai 1937 : Commission municipale du Maroni relative au cas de Marie Bartete.
- 19 juillet 1937 : Décision du maire de Saint-Laurent, en conseil privé, de résilier le bail entre la commune et Marie Barteteveuve Ben Youcef pour incapacité de paiement du lot 192.

Fonds non cotés :
- 25 janvier 1937 : Demande de secours de Marie Bartete veuve Lakdar, 44 rue Voltaire.
- 28 janvier 1937 : Situation de fortune de la veuve Lakdar Ben Youcef, police communale de Saint-Laurent-du-Maroni.
- 17 février 1937 : Courrier du gouverneur au maire de la commune : don d’espèces à des libérés dont Marie.
- 29 mai 1937 : Commission municipale : occupation gracieuse du lot 192.
- 1er juillet 1937 : Résiliation du bail pour incapacité de paiement.
- 12 mars 1942 : Courrier de demande d’aide d’Amélia dite Florence FRICACEE.
- 13 mars 1942 : Situation de fortune d’Amélia dite Florence FRICACEE, police communale de Saint-Laurent-du-Maroni.

Archives nationales d’Outre-Mer (ANOM), Aix-en-Provence
- Dossier de condamnée de Marie Bartete : H845.
- Dossier de condamné de Lakhdar Ben Youcef : H1378.
- Dossier de condamné de El-Hanni Ben Miloud : H2195.
- Dossier de condamné de Joannès Désiré Esmenotte : H2495.
- Fiche matricule d’Amélia Fricacee : H0488.
- 2PL920, plan de Saint-Laurent-du-Maroni, fin XIXe siècle.

Archives territoriales de Guyane, Cayenne
- Article de Mrs Macgowan dans le Trinidad Guardian : 1Num1.
- Liste des reléguées souhaitant rentrer en France : Lohier X 643.
- Situation du dépôt des femmes relégués (1891-1892) : Lohier IX 14.
- Dossier de réhabilitation d’Henriette Richard : 2U557.
- Iconographie : Plan de Saint-Laurent du Maroni : 2U319 ; photographie de Saint-Maurice : 30Fi88 ; cartes postales : 2Fi627, 637, 665.

Fonds Arnauld Heuret :
- Cartes postales du couvent (édition Pérez et Lévy) et de l’avenue de la République (éditions du magasin La Conscience).

Edition en ligne : Delphine Usal, chargée d’édition, Centre pour les humanités numériques et l’histoire de la justice (CLAMOR, UAR 3726)
Assemblage : Jean-Lucien Sanchez, chargé d’études en histoire, Laboratoire de recherche et d’innovation de la direction de l’administration pénitentiaire (ministère de la Justice).

La véritable histoire de la bagnarde Marie Bartete

Auteurs :
Katia-Christiane Ferré Vanessa Van de Walle.

Citer cette exposition :
Katia-Christiane Ferré Vanessa Van de Walle. La véritable histoire de la bagnarde Marie Bartete, Musée Criminocorpus publié le 26 octobre 2022, consulté le 30 janvier 2023. Permalien : https://criminocorpus.org/fr/ref/176/47/

Remerciements :

- Les Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, les Archives départementales de la Gironde, les Archives territoriales de Guyane, le Musée des Cultures guyanaises.
- L’association d’entraide Le Fil d’Ariane (http://www.entraide-genealogique.net) et notamment Serge DOLÉ pour la communication de dossiers matricules.
- Claudine Renou pour ses conseils.
- Herwig Van De Walle pour la traduction du néerlandais au français.
- Arnauld Heuret pour l’utilisation de cartes postales de sa collection.
- Jean-Louis Conte, bénévole au service Patrimoine de Saint-Laurent du Maroni, pour avoir retrouvé en 2013 la déclaration de décès de Marie.
- Franck Sénateur pour l’utilisation de cartes postales de sa collection.