Expositions

Bagnes

Le bagne de Poulo Condore

Le bagne de Poulo Condore

Franck Sénateur

07 juin 2021

Construit sous l’autorité de l’amiral Louis-Adolphe Bonard à partir de 1862 sur le même modèle que le bagne colonial de Guyane qu’il avait créé quelques années auparavant, le bagne de Poulo Condore est bâti sur un archipel situé à une cinquantaine de miles de la côte de Cochinchine. S’il a servi à l’emprisonnement de condamnés de droit commun, il a surtout été employé pour l’incarcération de détenus politiques, essentiellement des membres du parti communiste vietnamien à partir des années 1930. Durant la guerre du Vietnam, les américains procèdent à son agrandissement et, à la chute de Saigon en 1975, il demeure en activité jusqu’à sa fermeture définitive en 1993, pour devenir ensuite un musée.

Bien qu’étant l’un des établissements pénitentiaires les plus importants de l’histoire coloniale française (près de 40 000 détenus y séjournèrent durant la période d’occupation de l’Indochine par la France), son histoire demeure paradoxalement méconnue. La disparition volontaire des archives locales et le manque de témoignages ont effectivement largement contribué à réduire les connaissances disponibles sur cet archipel carcéral. En s’appuyant sur une iconographie et un témoignage inédits, cette exposition virtuelle apporte un éclairage original qui permettra aux visiteurs de découvrir la riche histoire du bagne indochinois de Poulo Condore.

Cette exposition est une adaptation de l’ouvrage de Franck Sénateur et Paul Miniconi, Poulo Condore. Le bagne d’Indochine (Gobelins, l’école de l’image, 2016). Cet ouvrage a été réalisé dans le cadre d’un projet de fin d’étude par des apprentis du BTS Communication et Industries Graphies, option Études et réalisation de produits graphiques à Gobelins, l’école de l’image. La mise en page et la photogravure ont été réalisées par Vincent Barreau, Marion Rouard et Marion Varly. Cet ouvrage a été imprimé en 2016 par Gobelins, l’école de l’image (ISBN : 979-10-93207-17-9).

Franck Sénateur est président de l’Association pour l’Histoire et l’Étude des Établissements Pénitentiaires « Fatalitas ». Il a réalisé des ouvrages et donné de multiples conférences sur le thème des bagnes coloniaux. Il est notamment l’auteur des ouvrages « Martinière », le transport des forçats (Marines éditions, 2008), Moi, Alexandre Gendarme, directeur du bagne (Gobelins, l’école de l’image, 2015), Les peintres bagnards (Gobelins, l’école de l’image, 2017) et S’évader, une autre histoire de la justice 1791 à nos jours (Nouveau monde éditions, 2020. Outre la collection Franck Sénateur, Criminocorpus vous propose également de découvrir une autre exposition de Franck Sénateur intitulée Le bagne en relief, réalisée avec Pierre-Jérôme Jehel.

Paul Miniconi est fils d’un surveillant-chef originaire de Corse ayant servi à Poulo Condore. Il y a passé son enfance et en a tiré un récit intitulé Une jeunesse au bagne présenté dans cette exposition.

Assemblage : Jean-Lucien Sanchez, chargé d’études en histoire au Laboratoire de recherche et d’innovation de la Direction de l’administration pénitentiaire (ministère de la Justice).

Edition en ligne :
Delphine Usal, chargée d’édition, CLAMOR.

Le bagne de Poulo Condore

Auteurs :
Franck Sénateur.

Citer cette exposition :
Franck Sénateur. Le bagne de Poulo Condore, Musée Criminocorpus publié le 07 juin 2021, consulté le 7 décembre 2021. Permalien : https://criminocorpus.org/fr/ref/176/10/

Crédits :

J. Brulé (capitaine), Poulo Condore, Saigon, Impr. des T.F.E.O., 1947.
Jean-Claude Demariaux, Les secrets des îles Poulo Condore, le grand bagne indochinois, Paris, Éditions J. Peyronnet et Cie, 1956.
Patrice Morlat, La répression coloniale au Vietnam (1908-1940), Paris, L’Harmattan, 1990.
Maurice Demariaux, Poulo Condore. Archipel du Viêtnam. Du bagne historique à une nouvelle zone de développement économique, Paris, L’Harmattan, 1999.
Peter Zinoman, The Colonial Bastille. A History of Imprisonment in Vietnam, 1862-1940, Berkeley, Los Angeles, London, University of California Press, 2001.

Remerciements :

Paul Miniconi et sa famille
Paul Sénateur, graphiste
Véronique Fau-Vincenti, docteure en histoire, experte ès Gallica
Jean-Lucien Sanchez, docteur en histoire
Danielle Donet-Vincent, docteure en histoire
Alain Ruscio, docteur en histoire, grand reporter
Patrick Barbéris, réalisateur
Thierry Cantonnet, collectionneur multicarte et interviewer de génie
Jean Bagot, dit « Jeanjean »
Toute l’équipe Gobelins école de l’image, mes élèves de BTS et leurs formateurs : Joris Ferlet, Olivier Paris et Gilles Philippe